Julien Lepers : “l’agression de trop” à la sortie de TPMP (VIDEO).

L’ex animateur de Questions pour un champion, Julien Lepers, a perdu son procès contre le fisc et doit désormais rendre des comptes…

Depuis son éviction de Questions pour un champion en 2016, rien ne va plus pour Julien Lepers. Malgré sa forte popularité, l’animateur n’a, pour l’heure, pas réellement réussi son retour médiatique. De plus, du haut de ses 69 ans, il doit désormais avoir à faire à deux redressements judiciaires pour le moins périlleux. Après les avoir tout d’abord contestés devant des tribunaux administratifs, l’animateur a été en grande partie débouté.

video

En effet, selon BFM TV, ses redressements judiciaires dateraient de deux périodes : la première entre 2000 et 2002, la seconde entre 2003 et 2004. Julien Lepers aurait minoré ses revenus de 1,08 million d’euros sur cinq ans. Pour sa défense, l’animateur a justifié avoir retiré de ses revenus des dépenses diverses, au motif qu’il s’agirait de “frais professionnels”. On compte parmi ses frais, des voyages au Maroc et à Dubaï, qui auraient servi à nouer des liens en cas de “perte d’emploi”.

journaliste

Dans la liste de “frais professionnels” s’ajoutent des boîtes de chocolat, des livres et DVD, des vêtements de femmes, des BD Superman, des confiseries, des lunettes, des places de théâtre, des travaux de photo et dactylo, des restaurants… A cette longue liste, on retrouve aussi des abonnements à divers journaux tels que Nice Matin, Pomme d’api ou encore le journal de la maison qu’il justifie par son poste “d’animateur de jeu de culture générale”, il se devait d’être à la page de l’actu.

Au final, le Fisc lui a imposé une pénalité de 40 % pour ne pas avoir envoyé ses déclarations malgré les mises en demeure, plus une pénalité pour “mauvaise foi”. Espérons que l’animateur ne réalise pas de quatre à la suite avec une énième déclaration non envoyée.