Jean-Pierre Pernaut absent du journal de 13 heures TF1 : la rumeur enfle.

Les auditeurs du journal de 13 heures TF1 ont remarqué l’absence de Jean-Pierre Pernaut le lundi 4 mai 2020 et s’en sont inquiétés. Tous les détails.

Mais pas de panique, la star du journal de 13 heures TF1 a tout simplement pris un peu de congé !


Jean-Pierre Pernaut a récemment fait un gros scandale sur le gouvernement et les règles qu’il met en place, en pleine crise sanitaire.

C’est en plein milieu d’un journal de 13 heures TF1 que Jean-Pierre Pernaut a décidé de semer ses critiques : “Il m’est arrivé quelque chose hier, je vais tout vous raconter : ma première sortie sur terre pendant six semaines pour une réunion importante et là, surprise, dans une ville voisine de chez moi, il y avait un monde fou sur les trottoirs”, a déclaré le journaliste.


Et il a poursuivi : Quel contraste avec les reportages où l’on nous montre des contraventions infligées à des personnes se promenant seules sur une plage, à la montagne ou en forêt, alors qu’il n’y a aucun risque dans des zones où il n’y a pas de virus. Tout cela semble incohérent“.

femme voilée

Pernaut (journal de 13 heures TF1) ne s’est pas arrêté là : “Incohérent comme les masques interdits dans les pharmacies mais autorisés dans les bureaux de tabac.

Comme les fleuristes fermés pour le 1er mai, mais les jardineries ouvertes. Comme les cantines qui vont bientôt ouvrir mais les restaurants toujours fermés. C’est difficile de comprendre tout cela.


Jean-Pierre Pernaut

Et maintenant, entre les nouvelles d’un jour sur un déconfinement régional … Le lendemain, ce n’est plus par région.

Un jour, l’école est obligatoire, le lendemain elle ne l’est plus. Tout cela vous donne le vertige !”

Le lundi 4 mai, les fidèles téléspectateurs du journal de 13 heures TF1 ne pouvaient pas compter sur lui pour donner un avis objectif sur la situation qui évolue au jour le jour.

Contactée par Télé Loisirs, la chaîne a annoncé que sa vedette avait pris… une semaine de vacances.

Jean-Pierre Pernaut a menacé de “sanctions pénales” après avoir “critiqué” l’état français

La suite ========>