Jean-Paul Belmondo : de quoi est il mort ?

Jean-Paul Belmondo, légende heureuse du cinéma français et européen de ces dernières décennies, acteur, producteur et metteur en scène de cinéma et de théâtre, figure incontournable de toutes les écoles de cinéma de son temps, la Nouvelle Vague, qui a inventé un nouveau langage, le cinéma le plus populaire.

Jean-Paul Belmondo : de quoi est il mort ?

Jean-Paul Belmondo, figure emblématique de la Nouvelle Vague, meurt à 88 ans à son domicile de mort naturel.

Jean-Paul Belmondo est né dans une famille très bourgeoise à Neuilly-sur-Seine, dans la banlieue autrefois aristocratique de l’ouest parisien, et est mort dans son hôtel particulier au cœur de sa ville intime, cosmopolite et populaire.

jean paul belmondo jeune

Son père était un sculpteur renommé. Et il souhaite à son fils une éducation très sélective, compatible, selon lui, avec la carrière artistique dont rêve le jeune Belmondo.

Son passage à l’école alsacienne et dans les grands lycées parisiens n’est pas très enthousiasmant. “A vrai dire, les études ne m’intéressaient pas beaucoup. Il rêvait d’être clown. Moi, je ne m’intéressais qu’au cirque et à la boxe”, disait-il dans ses dernières années.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @jeanpaulbelmondo_


Son père, Paul Belmondo, sculpteur et universitaire, comprenait parfaitement les tentations et les inclinations de son fils. Il ne cesse de le soutenir, lui conseillant d’étudier la diction et l’art dramatique. Durant ces années de formation, il rencontre plusieurs de ses grands amis de toujours, comme Jean-Pierre Marielle et Jean Rochefort.

À la croisée de plusieurs chemins

Entre son passage dans les cabarets à la mode durant sa prime jeunesse et sa carrière dramatique naissante, Belmondo commence par devenir l’une des figures emblématiques de la Nouvelle Vague cinématographique, incarnée par Claude Chabrol , François Truffaut , Jean Luc.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @jeanpaulbelmondo_


Godard, entre autres, sans oublier le grand patriarche et ami, Jean-Pierre Melville. Au bout de l’escapade” (1960) de Godard et “Le confident” (1962) de Melville sont peut-être deux des personnages les plus emblématiques de cette période essentielle de sa carrière et du cinéma français. Sans oublier que durant les années 50 et 60 du 20ème siècle, Belmondo a travaillé avec tout le grand cinéma français de son époque : Marcel Carné, Marc Allegret, Claude Sautet, Marcel Ophüls, Édouard Molinaro, Jacques Deray, Henri Verneuil, Claude Lelouche, Alain Resnais…

jean paul belmondo enfants

Belmondo a su incarner les héros fugitifs de Melville et d’autres personnages très complexes comme le “Stavisky” de Resnais…. Son immense talent et le caractère olympique de sa personne sont rapidement devenus une légende nationale, séduisant le grand public et pas mal de femmes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @jeanpaulbelmondo_


Sans jamais enterrer son dialogue intime et professionnel avec les grands maîtres de la Nouvelle Vague, Belmondo deviendra ensuite, à partir des années 70 et 80 du siècle dernier, le personnage central de plus de cinquante comédies dans lesquelles l’acteur incarne des personnages ultra-populaires, dans le domaine du vaudeville humoristique, sans négliger les plus grands personnages de l’histoire du drame national, comme Jean Valjean dans “Les misérables” de Víctor Hugo (“Témoin exceptionnel”, 1995).

Seul, ou associé à d’autres légendes de son temps

Comme Jean Gabin ou Alain Delon, Belmondo est devenu, avec Louis de Funés, l’acteur le plus rentable, le plus populaire, le plus aimé et le plus admiré de France.

Jean-Paul Belmondo : de quoi est il mort ?

Cette gloire ultime l’a incité à devenir producteur, réalisateur et acteur de théâtre. Pendant plusieurs décennies, Belmondo a monté et interprété cinquante grandes œuvres du répertoire classique, de Molière à Edmond Rostand, de Shakespeare à Peter Brook, toujours avec un succès exceptionnel.

Homme heureux, séducteur unique du grand public, il était aussi un grand séducteur. Marié trois fois, avec Renée Constant , Natty Tardivel et Barbara Gandolfi , père d’une demi-douzaine d’enfants, il a eu des compagnes très célèbres, d’Ursula Andrews à Laura Antonelli . L’année dernière, il est retourné vivre avec Carlos Sottomayor , qui avait été son partenaire intime pendant de nombreuses années. Sa mort marque un tournant sur la scène française.


Sacha Lemaquis

Passionné depuis mon plus jeune âge par l'écriture et la rédaction sur tous les Peoples, je suis également de nature très curieux, je m'intéresse à beaucoup d'autres sujets et surtout j'adore le sport !