Le skipper Jean-Luc van den Heede remporte la Golden Globe Race à 73 ans.

Jean-Luc van den Heede

Jean-Luc van den Heede, le skipper a remporté ce mardi matin une course autour du monde à l’ancienne, la grande course la Golden Globe Race.

Encore un bel exploit. A 73 ans, le navigateur Jean-Luc van den Heede a remporté ce mardi une course autour du monde en solitaire sans escale et sans assistance, la Golden Globe Race, une édition « revival » de la course mythique de 1968-1969, qu’il a bouclée en 211 jours et sans moyens modernes.

Vers 10h mardi, le Français Van den Heede (VDH), à bord de son petit monocoque de moins de 11 mètres (Matmut), a franchi la ligne d’arrivée située au large des Sables-d’Olonne, après être parti 7 mois plus tôt, le 1er juillet 2018, avec 17 autres nostalgiques d’une navigation à l’ancienne.

Le Français a été rejoint avant la ligne d’arrivée par de nombreux bateaux, avec à bord de l’un d’entre eux le Britannique Sir Robin Knox-Johnston, qui s’était imposé lors de l’édition historique et jusqu’alors unique, la Golden Globe Challenge. Le 12 avril 1969, après 313 jours de périple, il était alors devenu le premier homme à avoir navigué seul autour du globe sans escale. Il avait été le seul des neuf participants à terminer cette course, marquée d’exploits et de drames.

Il avait pourtant chaviré début novembre

VDH est arrivé sous la pluie mais avant la tempête annoncée en milieu de journée. Il est le vainqueur de la Golden Globe Race 2018 (GGR) en 211 jours 23 heures et 12 minutes, après avoir failli abandonner à la suite d’un chavirage survenu début novembre au large des côtes chilienne. Mais l’ancien professeur de maths a réparé seul son mât cassé pour continuer l’aventure.

Golden Globe Race: Le skipper Abhilash Tomy porté disparu en mer après un message inquiétant

« Retourné. Démâté. Sévère blessure au dos. Ne peux pas me lever. » Tel est le dernier message reçu de la part du skipper indien Abhilash Tomy, porté disparu vendredi à quelque 1.900 milles nautiques de l’Australie, ont annoncé les organisateurs du Golden Globe Race.

Abhilash Tomy est l’un des 17 marins qui ont pris le départ au 1er juillet de cette course, partie des Sables-d’Olonne, qui doit durer entre huit à dix mois à bord de petits voiliers dépourvus de moyens modernes, dans l’esprit des pionniers de la course autour du monde en solitaire.

« Aucune autre communication n’a été établie avec Abhilash Tomy, âgé de 39 ans, depuis son message texte inquiétant » vendredi, ont affirmé les organisateurs au 82e jour de course, expliquant avoir lancé un « code rouge » pour tenter de le localiser et de lui porter secours.

La marine indienne solicitée

Le Golden Globe Race travaille «en étroite collaboration avec le Centre de coordination des opérations de sauvetage australien à Canberra, qui a lancé une alerte tous navires et coordonne actuellement les opérations de secours menées par les Autorités de la Défense australiennes», précise le communiqué.

skipper

Le Centre de secours maritime français, basé à La Réunion dans le sud de l’Océan Indien, a également été sollicité, tout comme la Marine indienne, le «c ommandant Tomy » étant « un officier de l’aviation navale », a-t-on appris de même source.

« Le fait qu’Abhilash n’ait pas été en mesure de prendre contact par SMS ou téléphone, ni de déclencher sa balise de détresse est inhabituel et suggère qu’il reste frappé d’incapacité », a pour sa part déploré le président de la course, Don McIntyre.