Jean-Luc Reichmann exprime sa “colère” et son “dégoût” sur Christian Quesada.

Jean-Luc Reichmann s’exprime ! Arrêté lundi, il a été interrogé pendant deux jours par les enquêteurs avant d’être mis en examen pour “corruption” de mineur.

Moins de 24 heures après l’annonce de la mise en examen de Christian Quesada pour possession et diffusion de documents à caractère “pédopornographique” ainsi que pour “corruption” de mineur, Jean-Luc Reichmann réagit à l’affaire concernant l’ancien champion des Douze coups de midi sur les réseaux sociaux.

Reichmann

“Cette rage qui s’empare de moi aujourd’hui m’incite plus que jamais à continuer mes combats dont celui de protéger et d’accompagner au mieux nos enfants“, a-t-il écrit sur Twitter. “Nous devons rester avant tout unis et surtout être ensemble sur les réseaux qui peuvent devenir des fléaux dévastateurs.”

Comme tout le monde, Jean-Luc Reichmann tombe de haut. Après l’annonce de l’arrestation du candidat Christian Quesada (connu pour avoir cumulé un gain record de 800.000 euros dans son émission «Les 12 Coups de midi» sur TF1), écroué et placé en détention mercredi pour détention d’images “pédopornographiques”, l’animateur a réagi jeudi 28 mars sur son compte Instagram.

12 coups de midi

«Choqué» et «dégoûté», Jean-Luc Reichmann ne mâche pas ses mots. «Suite à la nouvelle dévastatrice que l’on a tous découvert hier concernant Christian Quesada, je suis ce matin sous le choc et je ne peux qu’exprimer mon sentiment d’horreur, de dégoût et de colère.

Je réitère aujourd’hui tout mon respect à la Brigade des Mineurs qui fait un travail remarquable au quotidien, et également à toutes les personnes qui travaillent à combattre ces “prédateurs” qui peuvent, de près ou de loin, nous côtoyer. Cette rage qui s’empare de moi m’incite, aujourd’hui plus que jamais, à continuer mes combats, dont celui de protéger et d’accompagner au mieux nos enfants. Nous devons rester avant tout unis, et surtout être ensemble, y compris sur les réseaux, qui peuvent devenir des fléaux dévastateurs», a-t-il écrit.