Jean-Louis Aubert fâché à vie, les membres de Téléphone brouillés.

Jean-Louis Aubert

Pourra-t-on un jour réconcilier tous les membres de Téléphone ? Pour l’heure, toute réunification semble impossible, Jean-Louis Aubert fâché.

Effectivement, les idéologies de Louis Bertignac, Richard Kolinka et Jean-Louis Aubert sont opposées à celles de Corinne Marienneau. Elle avait dénoncé une tentative d’effacement lorsque les hommes du groupe culte avait pris comme décision de se réformer sans leur bassiste d’origine.


Ce samedi 12 décembre, Jean-Louis Aubert sera dans « Tarata 100% Live ». Une opportunité d’en savoir plus sur les liens qui lient les quatre membres originaux du groupe Téléphone qui paraissent parfois complètement brisés.

« Je crains que tout ceci ne laisse paraître que Téléphone est Jean-Louis, Louis et Richard. Une manière subliminale pour récupérer la marque et m’effacer », disait-elle dans L’Obs en septembre 2015. Elle avait intégré le groupe en même temps que son fiancé de l’époque, Louis Bertignac. Après leur séparation, Corinne Marienneau a connu une passion tumultueuse avec Jean-Louis Aubert.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RATP Group (@ratp)


Le bassiste raconte que son rôle « d’objet » au sein du groupe constituait un frein pour la femme dans laquelle elle « essayait de s’investir ». « C’était une folie des histoires d’amour au sein du groupe », affirme-t-elle aujourd’hui. Mais cela faisait partie de son essence même.

Vous deviez survivre à ce que je voyais. Par exemple, le phénomène insupportable des groupies est une humiliation totale pour les femmes. On me considérait comme une femme courageuse, libérée, révolutionnaire, une sorte d’aventurière. En réalité, j’étais un objet. J’étais là par amour », raconte-t-elle.


Pour Jean-Louis Aubert, il resterait cette « chose compliquée » qui ferait que toute amitié avec Corinne Marienneau serait impossible. « Cela restait une chose compliquée, mais ne reste-t-elle pas aussi quelque chose de compliqué en elle ? Je pense que oui », affirme-t-il sur Europe 1 le 23 février 2020.

Je crois que pour une femme de cette époque, il était vraiment emblématique d’être avec un groupe de garçons comme ça, il était vraiment agréable de se retrouver avec eux et c’était un signe d’égalité et de libération. Toutefois, cela n’a pas dû être facile tous les jours pour Corine ».

Pour ce qui est des histoires d’argent et de droits, réglées par un tribunal, il semblerait qu’elles aient porté le coup de grâce. « Nous pensions à des problèmes juridiques, donc l’avocat nous a conseillés de continuer avec ce nom.

Il restait des problèmes juridiques. Disons que Corine était extrêmement bien à mes yeux indemnisée, toutefois, ce n’est pas ce qui vous rend heureux. Nous aurions tous été heureux avec un sourire et des bras ouverts, mais cela n’a pas été le cas », regrette Jean-Louis Aubert.

Jean-Louis Aubert

Désormais âgée de 68 ans, Corinne Marienneau a fait plusieurs apparitions remarquées au cinéma, dans Angèle et Tony (2011) ainsi que dans Monsieur Papa, réalisé par Kad Merad.


Sacha Lemaquis

Passionné depuis mon plus jeune âge par l'écriture et la rédaction sur tous les Peoples, je suis également de nature très curieux, je m'intéresse à beaucoup d'autres sujets et surtout j'adore le sport !