Jean-Jacques Goldman : Qui sont Nathalie et Catherine, les 2 femmes de sa vie ?

Jean-Jacques Goldman : Avec Catherine, ils ont divorcé en 1997. Il a ensuite épousé Nathalie, avec qui il vit à Londres. Les révélations.

Quatre ans après avoir pris sa retraite, quittant Les Enfoirés pour s’installer à Londres et s’occuper de ses enfants, Jean-Jacques Goldman est toujours l’artiste préféré des Français.

À 69 ans il fête son anniversaire ce dimanche 11 octobre le chanteur a donc décidé de se consacrer exclusivement à sa famille.

Avec Nathalie Thu Huong-Lagier, sa deuxième épouse, ils ont choisi l’Angleterre pour le bien de leurs trois filles Maya (16 ans), Kimi (15 ans) et Rose (13 ans).

Jean-Jacques Goldman a également trois grands enfants avec sa première femme, Catherine Morlet.

jean jacques goldman enfants

Jean-Jacques Goldman a 24 ans en 1975 quand il se marie avec Catherine, une amie d’enfance, devenue psychologue. La même année, ils accueillent leur première fille, Caroline.

Quatre ans plus tard naît leur fils, Michael. Puis, en 1985, ils ont une autre fille, prénommée Nina. Seulement en 1997 Jean-Jacques Goldman et Catherine décident de se séparer et de mettre fin à 22 ans de mariage.

En 2001, le chanteur préféré des Français refait sa vie et épouse en secondes noces une de ses fans, Nathalie, avec qui il a trois filles, et il est toujours en couple aujourd’hui.

jean jacques goldman chanson

Sa deuxième femme est une de ses fans
Nathalie Thu Huong-Lagier a en réalité rencontré Jean-Jacques Goldman avant qu’il ne divorce. C’était en 1995. Elle était étudiante en mathématiques à l’époque.

La fan qu’elle était a eu l’opportunité d’aller le voir dans sa loge après un concert. Ils sont vite devenus amis. Puis, au fil des mois, et après la séparation du chanteur, leur relation a évolué en idylle amoureuse.

Ensemble, ils ont emménagé à Marseille, ont fondé leur famille avant de s’exiler sur Londres, où ils vivent désormais une vie paisible et des plus discrètes possibles.

jean jacque goldman

Jean-Jacques Goldman sort de sa retraite pour Hugues Aufray

Si Jean-Jacques Goldman se fait toujours aussi discret, l’un de ses amis donne de ses nouvelles. Dans un entretien accordé à BFM TV, Hugues Aufray revient sur la visite en studio que lui a faite le chanteur culte.

C’est loin des strass et des paillettes, que Jean-Jacques Goldman profite de sa retraite bien méritée. Eloigné du paysage médiatique, le chanteur passe du temps avec sa famille et ses amis.

Parmi eux, un certain Hugues Aufray a eu droit à la visite de l’ancien auteur et compositeur de Céline Dion.

Confiné, l’interprète de Santiano en a profité pour faire de la musique, retravailler sa chanson culte Stewball, un de ses standards “dans le prestigieux studio d’Abbey Road, entré dans la légende avec les Beatles”, rapporte BFM TV, lundi 13 juillet 2020.

jean jacques goldman âge

“On a eu la visite de Jean-Jacques. Je l’avais connu à ses débuts. Jean-Jacques m’avait dit avoir appris le picking (technique de guitare) grâce à moi, pratique que j’avais ramenée des États-Unis.

Je ne l’avais quasiment pas revu depuis. Jean-Jacques, j’aime beaucoup ce garçon, son comportement, sa vie, comment il mène sa carrière, sa vie”, a confié le guitariste.

Cette belle surprise de Jean-Jacques Goldman à ses fans

jean jacques goldman

Toujours aussi discret sur sa vie, Jean-Jacques Goldman a fait une très belle surprise à ses fans. Alors qu’il n’est pas prêt de retourner un studio pour enregistrer de nouveaux titres, l’artiste de 68 ans a chanté pour le personnel soignant pendant le confinement.

Seul, face caméra, il a repris son titre phare Il changeait la vie en réécrivant les paroles en Ils sauvent des vies.

“C’est des pères et des mères, docteurs, brancardiers, aides soignantes, infirmières, agents de sécurité. Qui ont mille raisons de rester confinés, mais leurs propres raisons est de ne pas laisser tomber.

Ils nous donnent du temps, du talent et du cœur. Oubliant la fatigue, la peur, les heures.

jean jacques goldman puisque tu pars

Et loin des beaux discours, des grandes théories, à leurs tâches chaque jour, sans même attendre un merci, ils sauvent des vies”, avait-il chanté.