Jean-Jacques Goldman : son amie et chanteuse Sirima perd la vie de manière atroce !

Celle qui a chanté le titre Là-bas paru dans les années 1987 est morte 2 ans après. Pour rappel, la célèbre chanteuse a été brutalement assassinée à coups de couteau par son partenaire.

jean jacques goldman

Sirima fut une artiste reconnue pour son talent par Jean-Jacques Goldman.

Si les admirateurs de Jean-Jacques Goldman ont toujours en tête de nombreuses de ses titres, un hit bien spécifique dissimule en réalité une très douloureuse tragédie. Au cours de l’année 1987, le chansonnier offrait effectivement à la population la découverte de sa création titrée Là-bas. Ainsi, un morceau chanté en compagnie d’une femme qui s’appelle Sirima. Cette dernière va hélas se retrouver tuée une poignée de mois après.

jean jacques goldman puisque tu pars

Ton Mag est revenu avec vous sur ce drame épouvantable vécu par une personne atteinte de blessures infligées par un conjoint.

Une rencontre inattendue de Sirima et le célèbre chanteur jean jacques Goldman.

France Télévisions diffusait voici à peine de jours un reportage qui permet de retracer le quotidien de cette jeune franco-srilankaise dont la destinée basculera réellement de 1987 à 1989. À ce moment-là, la demoiselle est en train de chanter à la station Châtelet-les-Halles dans le métro de Paris. Philippe Delettrez, un fameux professionnel du saxophone, comprend rapidement son potentiel et la fait connaître à un de ses amis, Jean-Jacques Goldman. Ce dernier, bien au courant qu’il venait de faire la connaissance de la petite merveille, lui suggère également la possibilité de réaliser une collaboration avec elle. En effet, une coopération qui va voir naître la chanson Là-bas, authentique succès du registre du chansonnier.


Cependant, 3 semaines à peine après la commercialisation du disque, la toute récente précieuse collaboratrice de Jean-Jacques Goldman est brutalement tuée par son partenaire. Un fait divers terrifiant sur qui les responsables et le directeur de ce film ont souhaité revivre dans ce documentaire diffusé sur France 3 dès le 11 août dernier.


Interrogée par la revue Ici Paris, Bénédicte Lesage, la réalisatrice du vidéo Là-bas, se rappelle elle aussi de ce drame. Elle dessine effectivement un visage plutôt rude du parcours de cette jeune femme Sirima. Bien que la cantatrice soit extrêmement réservée. Sa vie quotidienne a effectivement été un vrai supplice jusqu’à ce qu’elle perde la vie à seulement 25 ans.

Son histoire d’amour complexe avec un certain musicien laotienne.

Ainsi, avant de retrouver Jean-Jacques Goldman en atelier, Sirima se produisait notamment dans les métros, mais également dans des restos orientaux. Au cours de ces représentations, elle fait la connaissance d’un artiste musical aux origines laotiennes et en devient profondément éprise. Toutefois, cette romance se transformera très vite en un véritable enfer comme le relate Ici Paris. Cette liaison était marquée par une double douleur, entre elle-même et son conjoint, qui était le papa de son garçon. Elle ne parlait pas du tout de coups et de blessures corporels. Mais celle-ci se trouvait dans la difficulté parce qu’il menait une vie double. Il était marié et père de famille.


Je me demande s’il a obtenu le divorce ou non. Je ne crois pas que les deux personnes habitaient côte à côte en permanence. À mes yeux, ce genre de liaison ressemblait à quelque chose d’extérieur, mais de toute façon, elle était plutôt malsaine.


Manifestement, Sirima se trouvait au milieu de beaucoup de problèmes. Toutefois, en rencontrant Jean-Jacques Goldman, elle sortira de sa condition d’anonyme. Et elle pourra devenir très vite une vraie vedette appréciée pour son faciès d’ange et pour sa voix cristalline. La chanson Là-bas connaît un grand essor bien que la demoiselle ne puisse pas en bénéficier.

jean jacques goldman enfants

Tandis que cet opus venait de voir le jour à peine lancé depuis plusieurs semaines, elle est, en effet, tuée aux mains de son compère durant la soirée du 6-7 décembre 1989. Autant de tragiques faits marquants qui font que Ton Mag est de retour parmi vous en ce jour.

L’interprète de Là-bas avec Jean-Jacques était sur le point d’avoir toute la gloire mais elle a été tuée.

Pendant que la célébrité tape en sa faveur avec ce coup de cœur avec Jean-Jacques Goldman, Sirima va finalement trouver la force. Pour se séparer avec l’homme qui la malmène au quotidien depuis de trop longues périodes. Persuadé, que son épouse souhaite fuir en compagnie d’un autre, Kahatra Sasorith la frappe sauvagement avec un couteau de cuisine.

jean jacques goldman

En visant le cœur, il assassine sur le moment la maman du petit Kym qui avait un an seulement lors des événements. Un meurtre commis avec préméditation qui lui coûtera un peu plus de 9 années de détention avant son expulsion du sol de France à partir de l’année 1996. Durant son jugement, cet ex-compagnon de Sirima avait suscité des sentiments jaloux et amoureux.


Sitôt annoncée, la disparition de Sirima, de multiples discours d’hommage ont été prononcés à son égard. Figure emblématique de la violence conjugale et du délire, la célèbre jeune femme était désormais le porte-drapeau de cette cause. Cela requiert encore hélas de nombreuses luttes. Un deuil qui a évidemment également beaucoup troublé Jean-Jacques Goldman. Ce dernier va être complètement terrassé et meurtri par le décès de la chanteuse.

Un drame qui a laissé un orphelin et une magnifique chanson appartenant au patrimoine francophone. Le morceau Là-bas est effectivement reconnu par beaucoup comme étant une des meilleures compositions de Jean-Jacques Goldman. Chantée à deux voix en compagnie de celle qui possédait toute sa vie en face de chez elle. Un titre dont les textes sont évocateurs et qui se conclut par la phrase “La vie ne m’a pas laissé le choix”.


Sacha Lemaquis

Passionné depuis mon plus jeune âge par l'écriture et la rédaction sur tous les Peoples, je suis également de nature très curieux, je m'intéresse à beaucoup d'autres sujets et surtout j'adore le sport !