Jean Castex : un “mensonge” déceler pendant son discours.

Le soir du 18 mars 2021, se déroulait la conférence de presse de Jean Castex. Les nouvelles mesures sanitaires annoncées ont suscité de vives réactions.

Les internautes ont soulevé en particulier les fausses allégations du Premier ministre.

jean castex premier ministre

Face à la propagation sans fin du coronavirus, les regards se portent sur les hommes politiques, qui sont les premiers acteurs de la gestion de cette crise sanitaire. En sa qualité de Premier ministre, Jean Castex est pieds et poings liés. Alors lorsqu’il a fait de fausses allégations lors d’une conférence de presse, les internautes ne manquent pas de le faire remarquer.

UN RECONFINEMENT ANNONCÉ

La redoutable nouvelle est finalement tombée lors de la conférence de presse du 18 mars 2021. Le Premier ministre a en effet annoncé un reconfinement de quatre semaines. Par conséquent, 16 départements sont concernés. A savoir, l’ensemble de l’Ile-de-France, des Hauts-de-France, de la Seine-Maritime, de l’Eure et des Alpes-Maritimes.

Autant dire que les mesures sanitaires liées à ce reconfinement ne sont pas réellement laxistes. À compter du 20 mars 2021, les déplacements sont limités à 10 kilomètres autour de votre domicile. Pour autant, la durée n’est pas limitée. À ceci s’ajoute la fermeture des commerces non essentiels.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Castex (@jcastexpm)


Surtout qu’en France métropolitaine, le couvre-feu a été reporté à 19 heures. Suite aux avis favorables des spécialistes, la campagne de vaccination chez AstraZeneca, devait reprendre.

CORRIGÉE PAR LES INTERNAUTES

Pour expliquer ce nouveau confinement, Jean Castex se réfère aux mesures sanitaires appliquées en Allemagne. En particulier, il a fait valoir que les Allemands sont soumis à un confinement strict depuis trois mois, avec la fermeture des crèches et des écoles. Suite à cette sortie, le Premier ministre est fustigé par les internautes, puisque ces allégations se sont révélées fausses.


Thomas Wieder, un correspondant en Allemagne pour Le Monde, est d’ailleurs en mesure d’affirmer :

“Non, l’Allemagne a jamais été confinée dans le sens que ce mot a en France”.

Ils ont plutôt mis en place des mesures restrictives, mais pas un confinement au sens strict du terme. En réalité, ils n’ont appliqué le couvre-feu qu’occasionnellement et seulement dans les zones les plus touchées.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Castex (@jcastexpm)


Jean Castex est né le 25 juin 1965 dans le Gers.

Après le baccalauréat, le jeune homme s’inscrit à la faculté de droit et obtient sa maîtrise. Il a également fréquenté l’IEP de Paris, puis est entré à l’ENA, dont il est sorti en 1991. Il commence sa carrière en 1993 comme secrétaire du comité de liaison entre la Cour des comptes et les chambres régionales des comptes.

Jean Castex

Au cours des années suivantes, il a continué sa carrière en tant que haut fonctionnaire. Il rejoint en janvier 2005 le ministère de la Santé et des Solidarités et travaille durant plusieurs années aux côtés de Xavier Bertrand.

En mars 2008, il a été élu, sous l’étiquette UMP, maire de Prades, deux ans plus tard il est devenu conseiller régional du Languedoc-Roussillon. En mars 2020, au cours des élections municipales, il est réélu au premier tour comme maire de Prades.

Au mois de novembre 2010, il intègre le cabinet du président de la République, Nicolas Sarkozy, puis est nommé secrétaire général adjoint de la présidence, où il restera jusqu’en mai 2012. Jean Castex est choisi, en septembre 2017, pour être le délégué interministériel aux JO paralympiques de 2024.

Il rejoint, le 2 avril 2020, le ministère de la Santé, dans le but de réfléchir à des scénarios de sortie de confinement en lien avec le Covid 19. Le 3 juillet 2020, il a été nommé Premier ministre en remplacement d’Édouard Philippe.

Du côté de la vie privée, il est marié depuis plusieurs années avec Sandra, et le couple a quatre filles : Eugénie, Lise, Léa et Pauline.