Jane Birkin "insultée" : le jour où sa fille s’est fait "casser la gueule".

Jane Birkin “insultée” : le jour où sa fille s’est fait “casser la gueule”.

Jane Birkin fait définitivement partie de notre patrimoine : Jane et Serge, Jane et Lou, Jane et Charlotte, Jane et Kate …

Jane Birkin (actrice et chanteuse) : Tous semblent faire partie de notre famille. Paru le 3 octobre 2018, son livre autobiographique, Munkey Diaries (ed. Fayard), nous livrait ses premières confidences. Post-Scriptum (ed. Fayard) – son deuxième volet revient, entres autres, sur les méfaits de la médiatisation face à son rôle de mère.

Qualifiée par sa fille Charlotte “summum de la beauté”, Jane Birkin, elle, avoue n’en avoir jamais eu conscience. Et pourtant … Son apparition dans le film “La Piscine” aux côtés d’Alain Delon et Romy Schneider, sa beauté innocente, sa timidité, sa façon de sourire, de marcher, ont marqué le cinéma. Durant sa carrière, la star a posé sxy, sous l’objectif des plus grands noms de la photographie – notamment avec la star Helmut Newton – connus pour ses clichés toujours chicissimes et provocateurs.

casser la gueule

Mais Jane assume. Elle fait partie d’une génération où les corps s’expriment, sans tabous.Elle exprime même sa joie lorsqu’elle se découvre, nue – menottée même ! – dans le magazine Playboy. Puis, elle avoue que même les clichés sensuels – jamais vulgaires – qui l’évoquent comme une poupée de Serge Gainsbourg,son ex-mari, ne lui ont jamais posé de problème. Aucun sauf un : celui de gêner ses filles, Kate, Lou ou Charlotte (fille charlotte gainsbourg). Car pour elles, rien n’était simple… Jane se souvient que sa fille Kate – décédée à l’âge de 46 ans, le 11 décembre 2013 s’était bagarré à l’école en voulant défendre sa mère : traitée de “pute”.

Pour Jane Birkin, s’il a sans doute été difficile pour ses filles de faire face à une sur-médiatisation, elles ont choisi leurs vies respectives, librement : “je n’ai pas empêché mes filles de trouver leur propre voie, leur propre style” , annonçait-elle dans un entretien avec le magazine “Les Inrocks”.

Jane et Lou

Jane Birkin : ce constat sans appel de Serge Gainsbourg à la fin de leur histoire

Près de trente ans après la mort de Serge Gainsbourg, le chanteur occupe toujours une grande place dans le cœur de Jane Birkin, mais aussi logiquement dans le second tome de ses mémoires dont le JDD a publié des extraits.

C’est un amour qui rime avec toujours. Le 2 mars 1991, Serge Gainsbourg décède. Aujourd’hui encore, sur scène, Jane Birkin continue à rendre hommage à l’oeuvre du musicien. Alors que sortira ce 23 octobre chez Fayard, Post-Scriptum, Le journal intime de Jane Birkin 1982-2013 Tome 2 des extraits ont été publiés dans le JDD ce dimanche 20 octobre, l’artiste y livre les coulisses d’une relation tumultueuse symbolisée par le tube Je t’aime, moi non plus.

Jane et Serge

À la fin de leur histoire, celui qui l’attendrissait tant ne va cependant pas être tendre avec elle en faisant un constat pas des plus délicats. « Oui, toi tu étais sur le déclin et moi sur la montée », lui aurait-il lancé au sujet de la fin de leur couple, rapporte le JDD. De cet amour tumultueux, resteront de belles chansons comme 69 année érotique ou Comic strip, mais aussi une fille dont Jane Birkin est très fière, Charlotte Gainsbourg. Leur séparation va correspondre à la violente crise d’adolescence de sa fille aînée, Kate Barry.

La chanteuse semble souvent avoir pensé à Serge Gainsbourg et aux autres, bien avant de penser à elle-même, ce dont elle se défend. « Tout le monde dit que je suis gentille, brave, c’est pas vrai. J’ai passé ma vie à faire des choses pour qu’on m’aime »,explique Jane Birkin. L’interprète des chansons osées de la fin des années 60 révèle aussi comme le rapporte le JDD qu’elle n’a jamais été une fan de sexe.« Je suis plus effrayée par la sexualité que par tout autre chose », confie Jane Birkin, à son journal intime.

SOYEZ INFORMÉ SANS ATTENDRE DES NOUVEAUX ARTICLES !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.