Hillary (Les Ch’tis) hospitalisée d’urgence après une “dangereuse” découverte.

Hillary (Les Ch’tis) a vécu une des pires nuits de sa vie. Lors d’une soirée entre amis à Paris, et après avoir profité d’un spectacle.

Hillary a subitement ressenti de fortes douleurs au ventre. Un moment atroce qui a forcé la jeune mère à se rendre à l’hôpital en urgence.

Le dimanche 4 octobre, Hillary a tout de suite voulu dire à ses fans ce qui lui était arrivé.. Elle a donc confié sur son compte Snapchat la veille : “Je ne sais pas comment il est possible d’avoir un tel mal de ventre.

C’était comparable à des contractions continues”. Après plusieurs minutes de souffrance, son compagnon Giovanni Bonamy a décidé d’appeler à l’aide.

Très vite, la candidate de Mamans et Célèbres se retrouve à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, “au milieu de personnes souffrant de Covid-19”. Une condition qui n’est pas très apaisante pour Hillary.

“C’est une véritable torture”

hillary clinton trial

Très vite, Hillary est allée faire des tests, avec un résultat instantané : “J’ai attrapé un kyste dans mes ovaires de cinq centimètres, c’est très gros.

Alors ils me disent que je vais devoir me faire opérer et ils m’envoient dans un hôpital spécialisé en abdomen et gynécologie, c’est l’hôpital Thonon à Paris.

Et puis ils m’analysent et ils aperçoivent le kyste. C’est une vraie torture, j’étais sous morphine à l’hôpital Saint-Antoine et de minuit à 7 heures du matin”.

Pourquoi une telle souffrance ? La réponse est simple, Hillary raconte ensuite à ses abonnés que son kyste s’est fissuré à cause de l’inflammation de son ovaire, envoyant du liquide dans son ventre, ce qui entraîne une douleur atroce.

hillary clinton young

Hillary : Pour soulager la douleur, “j’ai eu deux perfusions, une dans chaque bras pour aller au bloc opératoire.

Mon ventre était hyper dur, alors ils m’ont dit que je devrais peut-être attendre jusqu’au petit matin.

Il était environ 3 ou 4 heures du matin. Ils voulaient vérifier si mon ventre se ramollissait, si j’avais réellement besoin d’aller au bloc opératoire”.

hillary duff

Mais je dois faire une autre échographie car si le kyste n’est pas parti ou si j’ai trop de douleurs, je dois retourner à l’hôpital”. Nous espérons que tout va s’arranger.

La suite ========>