Hausse du prix de l’essence : ce supermarché annonce une énorme baisse du gasoil !

Le prix de l’essence a connu une hausse spectaculaire ces dernières semaines. En conséquence, les Français se précipitent en masse à la pompe.

En effet, ils ont peur que le prix continue d’augmenter. Certaines stations-service disposent encore de stocks achetés avant la forte hausse des prix, mais ceux-ci sont bientôt épuisés.

Cependant, selon Michel-Edouard Leclerc, directeur des centres E.Leclerc, il ne faut pas se précipiter et céder à la panique.

Prix de l’essence : une lueur d’espoir !

Le grand patron s’est confié à BFMTV le 9 mars : D’ici la fin de la semaine, le [prix des] stocks devrait baisser. D’abord parce que le prix du brut baisse et ensuite parce qu’il a pris une grosse décote parce que l’euro monte par rapport au dollar. Je pense qu’à partir de vendredi, nous aurons une baisse de 14-15 centimes par litre.

prix essence

Si la flambée des prix du pétrole est sur le point de prendre fin selon les experts, c’est grâce à la décision de l’Union européenne de ne pas mettre en place un embargo sur le pétrole russe. Par ailleurs, le précieux or noir est également soumis aux lois du marché, et à ses dérives.

Michel-Edouard Leclerc poursuit : Je trouve qu’il n’y a pas de rationalité dans ce marché. Il y a des stocks, il n’y a pas moins de pétrole aujourd’hui, même les Russes vendent encore du diesel. Il n’y avait pas de raison objective pour que ça monte, les marchés spéculent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caroline (@caroline_paux)

Ce que nous aurions pu faire, c’est vendre au prix de revient mais en une semaine, nous avons eu une augmentation de 20 centimes. Le prix moyen doit se situer entre 2,15 et 2,22 euros par litre.

Les marchés financiers ayant été rassurés par les décisions de l’Europe, la flambée des prix de l’essence devrait rapidement se calmer.

Une baisse encore importante à partir de lundi

Nous ne sommes pas au bout des bonnes surprises ! Selon Michel-Edouard Leclerc, le prix de l’essence devrait encore baisser dès lundi prochain. Il le confie à nos confrères de BFMTV :  Le marché est en train de se retourner.

Le marché du pétrole brut perd de l’argent depuis deux jours. L’euro est en hausse par rapport au dollar. Le diesel devrait perdre 35 centimes par litre, une somme rondelette qui permettra aux automobilistes d’économiser beaucoup d’argent. Le prix de l’essence sans plomb devrait baisser de 5 à 10 centimes par litre à partir de lundi.

station essence

Leclerc n’est pas la seule chaîne de supermarchés à s’intéresser à la flambée du prix de l’essence. D’autres supermarchés prennent des mesures pour être compétitifs. C’est notamment le cas des supermarchés Géant Casino, qui proposent le carburant à 1€ le litre le vendredi et le samedi.

Attention toutefois, il ne s’agit pas vraiment de payer moins cher son carburant. La différence vous est donnée en bons d’achat à dépenser en magasin. Si vous êtes un client fidèle de la marque, c’est une offre à ne pas manquer !

Prix de l’essence : la guerre en Ukraine affole les marchés

Le prix de l’essence dans les stations-service a grimpé à plus de 2 euros le litre, du jamais vu. A l’époque des gilets jaunes, il était à peine de 1,40 €. Cette hausse des prix inquiète beaucoup les personnes qui dépendent de leur véhicule.

Bien sûr, ce prix exorbitant n’est pas le fruit du hasard. Elle est étroitement liée à la guerre en cours en Ukraine. Le 24 février, Vladimir Poutine a choqué la communauté internationale en ordonnant l’invasion de son pays frontalier. La guerre fait toujours rage en ce moment même, et les forces ukrainiennes opposent une résistance incroyable à la machine de guerre russe.

De nombreux pays du monde libre, membres ou non de l’OTAN, ont sévèrement sanctionné la Russie. L’objectif est de couler le pays économiquement pour forcer les troupes à se retirer d’Ukraine.

Parmi ses mesures, de nombreux pays ont décidé de ne plus acheter de pétrole à la Russie. La Russie est l’un des principaux importateurs de matières premières en Europe, notamment en France.

essence

En conséquence, le prix du baril de pétrole brut a dépassé les 130 dollars. Le prix de l’essence et du diesel s’est donc envolé pour atteindre les montants faramineux que l’on connaît aujourd’hui. Il ne reste plus qu’à espérer que tout rentre dans l’ordre rapidement !

Réagissez à cet article