Grégory Lemarchal biopic : ce que TF1 a osé faire pour rendre l’histoire plus crédible.

Annoncé depuis des mois, ce biopic consacré à Grégory Lemarchal a tenu toutes ses promesses. Tourné avec l’accord de sa famille.

Il raconte la merveilleuse aventure du chanteur Grégory Lemarchal à la Star Academy, tout en sensibilisant le public à la maladie dont il souffrait, la mucoviscidose. Et dont il est mort. Plus de 7,3 millions de téléspectateurs ont regardé “Pourquoi je vis” sur TF1 le 7 septembre.

Le 7 septembre, TF1 a diffusé “Pourquoi je vis”, le biopic sur Grégory Lemarchal. Dans une interview, sa soeur raconte ce qu’elle a imposé à la production, par souci de vérité.

Le souhait de Leslie Lemarchal pour ce Biopic

Et c’est mission réussie, pour Leslie Lemarchal, la soeur de Gregory Lemarchal. Dans un entretien donné au Dauphiné Libéré, Leslie, mère d’un enfant, explique qu’elle a en effet demandé que cette oeuvre dédiée à son frère soit en phase avec la terrifiante réalité de sa maladie.

A propos de cette maladie, elle a confié à nos confrères :

biopic grégory lemarchal

Ce qui est très typique de la mucoviscidose, c’est la toux.

Une toux que Gregory Lemarchal avait et dont elle se souvient très bien.

La nuit, quand je l’ai écouté tousser, je retenait presque mon souffle avec lui. Le matin, quand il a eu une crise de toux, je l’ai écouté et je pense que j’étais presque en apnée avec lui. J’avais hâte que ça s’arrête, que ça sorte, a-t-elle expliqué à TF1 il y a trois ans.

C’est donc avec le souci du détail qu’elle a voulu que la toux de Grégory Lemarchal soit crédible à l’écran.

grégory lemarchal de temps en temps

Ainsi, la production a fait intervenir de vrais patients et les a enregistrés. Leslie Lemarchal raconte l’histoire quotidienne :

Grégory Lemarchal ! C’est une toux très précise que Mickaël (Lumière, qui joue le rôle principal à l’écran, ndlr), aussi bon acteur soit-il, ne pouvait pas imiter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Depuis 13 ans, la mucoviscidose t’a emporté ailleurs… mais elle n’a pas réussi à nous faire vivre sans toi. Nous t’aimons tellement. Tu es toujours si présent à nos côtés. Chaque jour, tu nous guides pour poursuivre le combat, pour tous ceux, comme toi, qui souffrent de cette terrible maladie. En 2006, tu écrivais ces mots qui nous aident à avancer : « J’irai vers la lumière Pour faire sécher les larmes De ces pauvres enfants C’est mon combat J’irai vers la lumière Pour faire tomber les armes de ce mal permanent… » Tu pressentais que si tu avais cette voix, avec cette maladie, ce n’était pas pour rien. Ton souhait le plus cher était de faire tomber les armes de cette mucoviscidose. Certains pensent peut-être que tu as perdu ton combat. Ils ont tort, c’est tout le contraire. Depuis la création de l’Association Grégory Lemarchal, une formidable chaîne de solidarité s’est formée. Bénévoles, donateurs, sympathisants… grâce à vous tous, nous pouvons poursuivre son combat, notre combat. Un engagement sans faille. Alors un immense merci à vous tous. Ensemble, nous avons encore tellement d’actions à concrétiser. Tellement de jeunes et de familles à aider. Tellement de souffrances à soulager. Tellement de sourires à redonner. Grégory a grandi avec la certitude que la plus belle façon d’envisager l’avenir était de croire en ses rêves. Le nôtre est de croire, de toutes nos forces, qu’un jour, la mucoviscidose ne nous arrachera plus à ceux qu’on aime. Laurence, Leslie et Pierre Lemarchal

Une publication partagée par Association Grégory Lemarchal (@associationgregorylemarchal) le

Alors, pour le rendre le plus fidèle possible et pour représenter au mieux les difficultés respiratoires, nous avons demandé à quelques jeunes d’enregistrer des toux.

Ce détail que vous n’aviez pas remarqué

Résultat : Certaines toux, mais pas toutes, sont de véritables toux de patients atteints de mucoviscidose, admet Leslie Lemarchal. Et cela, les téléspectateurs n’en ont peut-être pas eu conscience devant leur écran.

grégory lemarchal écris l histoire

Le biopic de Grégory Lemarchal : très déçue par le résultat, Lucie Bernardoni (Star Academy) dénonce de grosses imprécisions dans le TPMP !

Dans “TPMP”, ce mardi 8 septembre, Lucie Bernardoni, grande amie de feu Grégory Lemarchal et ancienne candidate de “Star Academy 4” a exprimé sa profonde déception quant au résultat du biopic diffusé sur TF1.

C’est LE téléfilm dont tout le monde a parlé ces dernières heures. Baptisé Pourquoi je vis et diffusé sur TF1 le lundi 7 septembre, il retrace la carrière du regretté Grégory Lemarchal.

Mais il y a eu beaucoup de déception de la part des téléspectateurs. Du côté des proches de Grégory Lemarchal, comme Lucie Bernardoni.

Invitée sur TPMP, ce mardi soir, elle en a dit plus :

grégory lemarchal pierre lemarchal

Il y a des inexactitudes. C’est vrai que dans les scènes du Star Ac, il est présenté comme plutôt solitaire. Mais en réalité il n’était pas du tout comme ça ! Nous étions dans un groupe et il était parfaitement intégré et même dans les leaders.

Cyril Hanouna, pour sa part, a demandé à ses chroniqueurs leur avis sur le biopic.

Grégory Lemarchal : Je suis le premier à dire qu’il fallait le faire parce que les parents le voulaient. A part Ducret et Mickael Lumière, je n’ai pas trouvé qu’il jouait très bien. Je n’ai pas apprécié les choix qui ont été faits, a déclaré Valérie Benaïm.

grégory lemarchal sos d un terrien en détresse

Par la suite, une scène le montrant quittant un cours de danse a été reprise dans Touche Pas À Mon Poste, une scène qui a provoqué l’indignation de ses fans.

Grégory Lemarchal : Ça m’a fait mal de voir une telle scène. Mickaël Lumière est tout simplement parfait, laissez-moi vous dire que cela n’est pas arrivé. Ce que je peux vous dire, c’est qu’il n’a pas abandonné, confie Lucie.

Quant à Jean-Michel Maire, il a fait part de son opinion très claire :

grégory lemarchal

Grégory Lemarchal ! Je n’aimais pas ça parce que la vie de Grégoire a été tragiquement courte pour devenir un objet de télévision. Je n’ai rien appris. Le téléfilm lui-même n’est pas assez riche. Il ne méritait pas un téléfilm mais un documentaire.