Gaz : Un tarif réglementé pour le gaz de France ?

L’association Consommation Logement Cadre de vie ou CLCV a partagé son avis sur la situation du gaz en France !

Elle estime que le tarif réglementé du gaz est le seul qui permette une sécurité inégalée pour les mois à venir.

gaz tarif reglemente

Le prix de l’énergie n’a cessé de grimper depuis quelques mois, en particulier sur le gaz. Le gouvernement doit envoyer un courrier officiel à partir du dimanche 15 mai.

La situation du gaz en France !

Il arrivera dans la boîte aux lettres de tous les Français qui sont clients de TRV pour les conseiller pour vous désabonner.

Voici le message de l’association Consommation Logement Cadre de vie: Nous recommandons aux consommateurs concernés d’ignorer cette lettre et de rester au tarif réglementé du gaz , a expliqué la CLCV.

Les tout-libéraux travaillent depuis des années, aidés par la politique européenne de libre concurrence, pour obtenir la mort des tarifs réglementés, symbole d’une énergie sociale . Ironie de l’histoire: c’est ce qui nous a protégés!

En effet, le 1er juillet 2023, c’est la fin du tarif de vente réglementé (VRT) du gaz. Afin de se conformer à la loi Pacte votée en avril 2019.

À partir de cette date, 2,8 millions de clients de cette offre devront choisir un nouveau contrat market.

Il s’agit de prix fixés librement, sans intervention des pouvoirs publics.

Pour information, le prix du gaz au tarif réglementé est fixé par les pouvoirs publics juste après l’avis de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE).

C’est l’autorité indépendante qui est responsable de la gestion du bon fonctionnement des marchés français de l’énergie pour protéger les consommateurs.

Le tarif réglementé de vente !

Ainsi, chaque mois, la CRE réévalue le TRV, le tarif réglementé de vente de gaz, en fonction de la croissance des coûts d’approvisionnement d’Engie.


Ainsi, cela peut entraîner une augmentation ou une diminution des tarifs. À savoir, depuis novembre 2019, les clients ne peuvent plus souscrire de contrat de gaz au tarif réglementé.

Ainsi, pour se conformer à la loi, le gouvernement doit envoyer cinq lettres aux clients de TRV. Ce dernier doit informer les ménages de ce changement et des offres du marché.

Deux coursiers ont déjà été envoyés en 2020 et 2021. Le troisième courrier arrivera dans les boîtes aux lettres entre le 15 mai et le 15 juin de l’année prochaine.

Mais, la CLCV pense que ce courrier est parfaitement indésirable et contre-productif. Surtout dans le contexte actuel et montre une instabilité contractuelle très problématique sur les offres du marché.

Hélas, le bouclier protecteur sur les prix de la part de l’Etat ne protège plus les Français. En effet, certains opérateurs ont choisi de ne pas l’appliquer et ont donc laissé leurs tarifs croître , explique la CLCV.

Ainsi, pour la CLCV, le tarif réglementé du gaz est le seul qui soit certainement lié au bouclier tarifaire et offre donc une compétitivité et une sécurité inégalées pour les mois à venir.

Pour information, le contrat au tarif réglementé reste valable jusqu’au 30 juin 2023. Dans tous les cas, les clients seront obligés de prendre une décision à cette date limite.

Automatiquement commuté le 1er juillet 2023 !

Si le consommateur n’a pas modifié son contrat pour avoir un prix de marché, il sera automatiquement commuté le 1er juillet 2023.

Ainsi, les clients atterriront sur une autre offre de marché chez leur fournisseur habituel.

L’objectif est d’éviter les coupures d’approvisionnement en gaz. En avril 2023, Engie enverra une lettre sur les termes de ce nouveau contrat qui sera un contrat temporaire.

Gaz

Si le consommateur souhaite modifier ou résilier son contrat, ce sera toujours possible, et ce, à tout moment.

Pourquoi la fin programmée du tarif réglementé le gaz tombe très mal !

D’ici le 15 juin, les 2,8 millions de foyers encore abonnés à ce tarif recevront une lettre leur rappelant qu’ils doivent en être exclus au plus tard le 30 juin 2023 !