Gauvain Sers donne des nouvelles d’un Renaud qui a disparu.

SON DERNIER SINGLE

Le 15 juin 2019, il a enregistré le “RFM Music Show” à Issy-les-Moulineaux. Un show, dont la diffusion est prévue pour le 27 juin prochain à partir de 21 heures sur RFM et C8. À l’occasion du “RFM Music Show”, Gauvain Sers avait été interrogé par Télé-Loisirs.

Renaud disparu

Durant son entretien, Gauvain Sers a évoqué son dernier single “Que restera-t-il de nous”, écrit par le romancier Michel Bussi, lequel il avait rencontré lors d’une interview croisée pour Le Parisien.

Une collaboration, dont il n’a pas voulu partager les détails mais pour laquelle il invite à lire “J’ai dû rêver trop fort”, le dernier roman de Michel Bussi, de lequel la chanson a été tirée.

DES NOUVELLES DE RENAUD

Puis, Gauvain Sers a mentionné comment Renaud l’a repéré après avoir entendu sa chanson “Mon fils est parti au Djihad”.

Une rencontre qui a donné un sacré coup de pouce à sa carrière, surtout pour lui qui “sortais de nulle part”.

Renaud

Gauvain Sers : “faire la tournée avec lui, devant le public qui venait pour lui, durant 75 dates, c’était énorme. Et j’ai beaucoup appris de lui, de son humilité, de sa générosité, il donne tout pour son public”, s’est-il rappelé avant de donner des nouvelles de son mentor :

On s’envoie des sms ou on se téléphone, c’est quelqu’un qui compte énormément pour moi. Je ne peux pas vous dire quand il reviendra, mais il va plutôt bien …

Gauvain Sers

Les nouvelles de Gauvain Sers feront sans doute la joie des fans de Renaud, qui a récemment perdu son frère ainé, Thierry et a été accablé par une autre tragédie familiale, moins d’un mois après la mort de ce dernier : le décès de Solange Mériaux, sa mère, à l’âge de 95 ans.

Gauvain Sers sort une toute nouvelle chanson pour tous ceux qui sont “En 1ère ligne”.

Dans sa nouvelle musique “En Première Ligne”, Gauvain Sers rend hommage aux caissières, aux aides-soignants, aux transporteurs, à tous ceux qui sont sur le pont dans cette crise sanitaire.

Gauvain Sers vient de sortir une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il chante une nouvelle chanson en direct chez lui, dit-il. “En Première Ligne” rend honneur à “tous ces gens qui sont encore sur le pont” écrit le chanteur de la Creuse.

L’artiste de Dun-le-Palestel rend hommage à “Sarah, qui travaille dans un hyper comme le pays doit se nourrir tous les jours, elle retourne au front payée au salaire minimum, cela va sans dire”, Moussa, qui livre des sushis et salue les éboueurs avec une petite pancarte, Suzanne, la nouvelle aide-soignante, et le “gars qui vit sur un matelas” qui dort dehors “en première ligne”.

La chanson “En quarantaine” sortira très bientôt.

Il a aussi promis sur twitter de faire découvrir très bientôt “En quarantaine”, une chanson dont il avait publié les paroles le 17 mars dernier, et dont il ne manquait plus que la petite mélodie.

“Ma chanson “En quarantaine” est la face A. Celle des gens qui, comme moi, sont cloîtrés, mais très chauds et abrités. Elle sera à vous dans plusieurs jours [et j’ai hâte]”, dit-il sur Facebook. En attendant son public, enchanté, patient avec la face B “En première ligne”.