Françoise Hardy va mal, elle est dans une grande détresse.

Quand ça se dessèche encore plus, mon moral chute. On ne peut pas être chanteuse et être dans cet état-là.

C’est impossible, ce n’est pas compatible. » Sa vie de femme est également impactée :

« Aller au restaurant avec ses amis, c’était quand même un des grands plaisirs de ma vie », poursuit l’icône des yéyés.

Françoise Hardy cancer

Dans cette épreuve douloureuse, l’interprète de Tous les garçons et les filles s’appuie sur son époux Jacques Dutronc après ce second cancer, avec lequel elle ne vit plus mais dont elle est restée très proche, et sur leur fils, Thomas, sa plus grande force.

« J’ai des amis qui m’aident et puis j’ai surtout un mari qui est très présent et un fils aussi. S’ils ne sont pas présents physiquement, ils le sont autrement je peux vous le dire ».

Quant à un éventuel retour en musique, Françoise Hardy est catégorique :

« J’ai l’âge que j’ai, c’est-à-dire 75 ans, et je pense que j’ai déjà assez chanté comme ça ».

Des mots qui risquent d’attrister ses fans de la première heure…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#francoisehardy

Une publication partagée par Françoise Hardy (@francoisehardyfans) le

Love story : Françoise Hardy et Jacques Dutronc

« Un jour, dans son bureau, j’ai aperçu un garçon affreux, qui avait des lunettes avec des verres de myope très épais et qui, en plus, était plein de boutons.

Donc, j’ai à peine fait attention à lui ! ». C’est en ces termes que Françoise Hardy rapporte au Parisien sa première rencontre avec celui qui allait devenir l’amour de sa vie : Jacques Dutronc.

La chanteuse commence alors à se faire un nom, lui en est encore à ses débuts.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#francoisehardy

Une publication partagée par Françoise Hardy (@francoisehardyfans) le

Si la jeune femme n’accorde pas le moindre regard au jeune chanteur, ce dernier est charmé par la beauté délicate de Françoise Hardy.

Il ne tente pourtant rien et poursuit sa carrière l’air de rien.

En 1966, il explose avec le titre « Et moi, et moi, et moi, ». Jacques Dutronc devient l’idole des jeunes.

vie de couple

Les deux chanteurs ont alors l’occasion de se recroiser à l’occasion d’une collaboration artistique.

Le jeune homme a mûri, et son allure plaît davantage à Françoise : « Je l’ai retrouvé quand je faisais de la scène.

Il était pas mal, là, il commençait à être bien, blond, les yeux… » confie-t-elle au Parisien. Françoise vient alors de séparer du photographe français Jean-Marie Périer.

Jacques lui, a toutes les filles à ses pieds.