Françoise Hardy fête ses 75 ans, mais voici ce qui lui manque le plus au sujet de la vie de couple.

Françoise Hardy

Françoise Hardy : Après une série d’ennuis de santé, l’icônique Françoise Hardy fête ses 75 ans, ce jeudi 17 janvier. A un détail près…

Jacques Dutronc, avec lequel elle est toujours mariée malgré une séparation de corps, et leur fils Thomas y auront sans doute pensé. Comme à l’époque où ils vivaient tous les trois ensemble. C’était il y a longtemps. Aujourd’hui, la chanteuse vit seule et s’en accommode.

Françoise Hardy malade

Elle va mieux. Ce sont ses proches qui le disent. Dernier en date, le photographe Jean-Marie Périer, qui lui trouve la force d’un « tank ». Hospitalisée pour éradiquer une tumeur au pharynx, à l’automne dernier, Françoise Hardy est rentrée chez elle, dans son appartement au confort spartiate du 16e arrondissement de Paris. Pas la peine de lui envoyer des fleurs, à l’occasion de son 75e anniversaire, ce jeudi 16 janvier. Elle trouve cela encombrant, se méfie des germes.

manque

De même, inutile de lui souhaiter le meilleur pour l’année à venir. La vieillesse, à ses yeux, est une longue décrépitude. La dame est Capricorne, ascendant Vierge. Doublement conditionnée pour le repli sur soi, développerait-elle.

Ce n’est pas totalement pour lui déplaire. Ses journées sont ritualisées de bon matin. Toilette, petit-déjeuner, consultation de ses mails et de vidéos sur la physique quantique sur son ordinateur. Il faut ensuite penser au déjeuner. Tout cela lui prend suffisamment de temps, assure-t-elle.

Son fils adoré, Thomas Dutronc, n’est jamais très loin. A portée d’un texto, en tous cas. De temps à autres, elle retombe sur de vieilles photos d’elle et de Jacques Dutronc.

vie de couple

Enquiquinant, l’homme au cigare. Il a refait sa vie depuis plus de 20 ans, refuse de divorcer, ne réagit pas aux messages qu’elle lui adresse par chansons interposées. Mais émue devant leur beauté d’antan, elle ne peut s’empêcher de lui envoyer les clichés, comme un clin d’oeil. « C’est l’avantage de vieillir : on ne se souvient que des bons moments, nous confiait-elle au printemps 2018. On se rend compte qu’être amoureux, c’est ce qu’il y a de mieux, et on éprouve de la gratitude pour l’être qui vous a inspiré les plus fortes émotions. »

75 ans

Retomber amoureuse ? Françoise est verticale là-dessus. « Quand on tombe amoureux à soixante-dix, il vaudrait mieux le garder pour soi. Il me semble qu’à partir d’un certain âge, le sexe est une affaire du passé. La nature fait d’ailleurs bien les choses : le corps ne suit plus, il se déglingue de partout, la libido diminue », nous assénait-elle encore en 2018, avec le plaisir de la plus totale transparence. « Evidemment, on peut vieillir à deux. Mais le compagnonnage n’est rien d’autre qu’une forme d’amitié, aussi précieuse soit-elle », poursuivait-elle.

Françoise Hardy

Alors que Paris Match lui demandait si elle regrettait de ne plus avoir Jacques Dutronc à ses côtés, une semaine plus tard, l’interprète de Tous les garçons et les filles répondait après un temps de réflexion remarqué par l’hebdomadaire : « Non, pas du tout, même si j’ai passé les plus belles années de ma vie avec lui et Thomas. » Et de conclure à ce sujet :« Ce qui me manque aujourd’hui, c’est de n’avoir personne sur qui râler. » Bon anniversaire, Madame Hardy.