Franck Dubosc frappé par la maladie !

Franck Dubosc, très ému, fait face à une épreuve difficile, la lettre à sa mère décrit des « circonstances » particulières.

Franck Dubosc

Franck Dubosc s’est ouvert avec émotion sur un sujet très intime. Pour Audrey Crespo-Mara, il n’a pas hésité à évoquer le décès tragique de son père Lucien, atteint de la maladie de Charcot.

Ce dimanche 7 novembre, Franck Dubosc était l’invité d’Audrey Crespo-Mara dans « Sept à Huit ». Pour l’occasion, l’humoriste s’est livré sans aucun filtre devant les caméras de TF1. Cette interview a été réalisée à l’occasion de la diffusion du téléfilm « La dernière partie » le lundi 8 novembre.

Dans ce film, il joue le rôle d’un avocat qui a très peu de temps pour renouer avec son père, avant que celui-ci ne meure, euthanasié. On le voit accompagner son père, qui souffre de la maladie de Charcot, dans ses derniers moments de vie.

Cette fiction est évidemment inspirée de sa vie réelle. Le père du comédien est également décédé, après avoir choisi l’euthanasie. Il était également atteint de la maladie de Charcot. Lors du Festival de La Rochelle, il a expliqué : « Un jour, ma mère m’a dit : ‘Papa va mourir mardi’. Tu es d’accord ? (…) J’étais en tournée, je suis revenu voir mon père une dernière fois. Il avait la maladie de Charcot. Il était très affaibli, mais il pensait que cela suffisait.

Un père discret sur ses sentiments

La mort de son père est un triste événement qui laisse un grand vide dans la vie de Franck Dubosc. D’ailleurs, près de vingt ans plus tard, il est toujours ému lorsqu’il évoque le sujet. Face à Audrey Crespo-Mara, Franck Dubosc se souvient du jour où il est monté sur la scène de l’Olympia pour la première fois de sa carrière.

Son père, à qui il n’a jamais su dire je t’aime, était fier de ce moment : « Il m’a donné un dessin, que je garde toujours dans mon agenda. C’est un dessin de moi sur la scène de l’Olympia (…) Mais c’est un dessin d’enfant parce qu’il ne pouvait plus se servir de ses mains ».

Franck Dubosc explique ensuite qu’il y avait un mot avec le dessin. Un mot difficile à lire pour l’humoriste, qui est encore très affecté : « Il y a un mot qui dit qu’il se bat contre cette terrible maladie… qui dit qu’il va gagner ».

Il se souvient notamment de la façon dont il se décrit, comme un enfant : « Ce qui me rend le plus triste, ce n’est pas ce qu’il a écrit, c’est la façon dont il a écrit comme un enfant, parce qu’il ne pouvait plus écrire. Je vois donc la douleur d’écrire ces mots où, en fait, il ne parle pas de moi, il parle de la maladie. Des confidences poignantes sur un sujet intime.

Franck Dubosc, un comédien à fleur de peau…

Suite à ce témoignage, les internautes n’ont pas manqué de réagir. En effet, sur les réseaux sociaux, ils n’ont pas hésité à afficher leur soutien à Franck Dubosc. Dans les messages, on pouvait lire des mots comme : « C’est très gentil ce que tu dis Franck sur ton père, vraiment ».

Il faut dire que l’acteur n’a pas cherché à cacher ses larmes devant la caméra. Il prouve à tous qu’il n’avait pas honte d’exprimer ses sentiments de cette manière. Et même à la télévision, devant des millions de téléspectateurs.