France : énorme annonce de ce scientifique « redémarrage de l’épidémie à l’automne » !

La France se dirige-t-elle tout droit vers une cinquième vague de Covid-19 ? Ce sujet préoccupe l’ensemble des Françaises et des Français.

France

Si les dernières données de l’épidémie de Covid-19 en France semblent plutôt encourageantes, un rebond pourrait survenir à l’automne 2021.

C’est en tout cas ce qu’affirment des scientifiques comme Arnaud Fontanet, interrogé par le journal Le Parisien, le 22 septembre dernier en France.

Arnaud Fntanet

Pour l’instant, les dernières données sur l’épidémie sont plutôt rassurantes. Selon le rapport de Santé publique France publié le 21 septembre, le nombre moyen d’infections par semaine est en baisse, avec 6 748 nouveaux cas en moyenne, soit 2 313 de moins que la semaine précédente.

Le nombre d’infections est en baisse pour le moment

En ce moment, le gouvernement envisage un assouplissement du passeport santé. Ce dispositif a contribué au développement d’un mouvement de contestation avec de nombreuses manifestations en France. Dans certains départements, le pass pourrait être levé dans les départements moins touchés par le virus. De quoi alarmer les scientifiques, qui sont plutôt sceptiques.


Un grand nombre de professionnels de santé sont inquiets. Invité dans l’émission Europe Midi week-end, sur la station Europe 1 le 18 septembre dernier, le professeur Benjamin Davido a indiqué : « Il faut être lucide. On arrive sur la saison d’automne et d’hiver, donc il y aura une cinquième vague. Il semble difficile d’y échapper. »

Les craintes d’Arnaud Fontanet

Arnaud Fontanet, membre du conseil scientifique, fait le même constat. Dans une interview accordée au journal Le Parisien le 22 septembre, le professionnel évoque un rebond épidémique à venir très rapidement : « Les contaminations et les hospitalisations diminuent un peu partout en Europe. Nous avions connu la même accalmie fin septembre 2020, avant une vague de froid qui avait déclenché la deuxième vague en France et dans les pays voisins », a-t-il déclaré.

covid19

Avant de poursuivre son analyse : « Nous nous attendons donc à un redémarrage de l’épidémie à l’automne. D’abord parce que les conditions météorologiques s’y prêteront, mais aussi parce qu’il existe encore un réservoir de personnes non vaccinées suffisamment important pour provoquer une flambée épidémique et mettre l’hôpital sous pression. La question est de savoir quand ? » Une analyse plutôt inquiétante. Ces derniers mois, de nombreux spécialistes ont eu l’occasion de s’exprimer sur la pandémie, avec des avis qui peuvent varier fortement. Il faut donc prendre ses déclarations avec prudence.

Qui est Arnaud Fontanet ?

Arnaud Fontanet est un personnage peu connu du grand public par rapport aux autres professionnels qui ont eu l’occasion de s’exprimer à de nombreuses reprises. Arnaud Fontanet est professeur à l’Institut Pasteur et au Conservatoire national des arts et métiers. Il est ancien interne des hôpitaux de Paris et docteur en médecine.


Il est diplômé de l’université de Paris-V. Il est également diplômé en santé publique de la très prestigieuse université de Harvard. Il est spécialisé en épidémiologie des maladies infectieuses et tropicales. Après avoir soutenu sa thèse de doctorat sur l’efficacité de la méfloquine dans le traitement du paludisme en Thaïlande et au Cambodge, il a travaillé pendant cinq ans sur un programme de recherche sur le sida en Ethiopie.


Depuis janvier 2002, il est responsable de l’unité d’épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur de Paris en France. Ses principaux thèmes de recherche sont les hépatites virales et les virus émergents. Arnaud Fontanet est également directeur de l’Ecole de Santé Publique Pasteur-Cnam, et directeur du Centre de Santé Globale de l’Institut Pasteur.

France

Il est donc membre du conseil scientifique. Ce groupe de scientifiques a eu une très forte influence sur le gouvernement. En effet, le gouvernement a suivi les prescriptions de ces hommes au printemps 2020. Ce sont eux qui ont préconisé un confinement. On se souvient que cet endiguement a surpris les Français et que cette décision, suivie dans de nombreux pays du monde a eu de nombreux effets.

Ainsi, au niveau économique, de nombreuses entreprises ont été fragilisées. Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration a été touché. Heureusement, l’Etat a versé des aides à de nombreuses entreprises en France.