Pour 75% des Français, leur pouvoir d’achat a baissé ces derniers mois.

Près de 3 Français sur 4 estiment que leur pouvoir d’achat a diminué ces derniers mois, selon un sondage Elabe pour BFMTV.

Ce mercredi. Par ailleurs, ils sont 8 sur 10 à ne pas faire confiance au gouvernement sur l’amélioration de leur moyens financiers.


Le gouvernement a beau sortir l’artillerie lourde pour assurer le service après-vente de ses mesures en faveur du pouvoir d’achat, elles ne rencontrent pas l’effet attendu chez les Français. Loin de plébisciter la baisse de la taxe d’habitation ou celle des cotisations salariales qui augmente mécaniquement leur rémunération nette, 74% d’entre eux ont le sentiment que leur pouvoir d’achat s’est réduit ces derniers mois.

pouvoir d'achat

C’est un des enseignements d’un sondage Elabe pour BFMTV, qui souligne que “le constat est le même auprès de l’ensemble des électorats, y compris les électeurs d’Emmanuel Macron”, qui partagent ce point de vue à 64%.


Autre signe que les Français n’ont pas du tout l’impression que leurs moyens financiers s’améliorent: ils sont 71% à avoir le sentiment que la pression fiscale s’est accrue ces derniers temps. Là encore, ces regrets s’expriment parmi toutes les sensibilités politiques, mais ils sont particulièrement accrus chez les habitants des campagnes françaises. 82% des ruraux considèrent ainsi que les impôts et les taxes ont augmenté, dont 47% jugent qu’ils ont beaucoup cru.

Carburants: les ruraux contre la hausse des taxes

La faute, probablement, à la hausse des taxes sur les carburants, qui a particulièrement de mal à passer. Alors que la fiscalité du diesel a augmenté de 23% en un an, et celle du gazole de 17%, les particuliers et les professionnels prévoient des mouvements de protestation partout en France. Dans le sondage Elabe, 88% des interrogés se disent opposés à ce renforcement des taxes. Et ils sont presque autant, à 86%, à ne pas croire à l’efficacité de ces mesures pour lutter contre la pollution.

Là encore, c’est dans les campagnes que l’opposition à la politique du gouvernement est la plus marquée: 94% de la population rurale s’oppose à la hausse de la fiscalité sur l’essence et le diesel.


Et les perspectives de convaincre les Français ne sont pas fameuses pour le gouvernement: 8 Français sur 10 ne font pas confiance à l’exécutif pour améliorer leur pouvoir d’achat. Une défiance est en hausse de 9 points par rapport à février 2018.

mois

Les plus modestes ne font pas confiance à l’exécutif

Emmanuel Macron peine tout particulièrement à toucher les classes modestes: les catégories les plus populaires sont 84% à ne pas lui faire confiance sur leur pouvoir d’achat, dont 53% ne lui font pas du tout confiance.

Pire, le président déçoit son propre électorat: 51% de ceux qui ont voté pour lui au premier tour ne croit pas qu’il saura améliorer leurs finances personnelles. Depuis février, le décrochage est particulièrement prégnant chez les cadres, avec une hausse de la défiance de près de 19%.

MÉTHODOLOGIE: L’institut Elabe a interrogé un échantillon représentif de 1000 Français de 18 ans et plus entre le 30 et le 31 octobre 2018 sur internet.