Une enquête ouverte sur ce médecin pour avoir demandé à une femme musulmane de retirer son voile pour la soigner.

Un médecin à dit qu’il avait l’intention de démissionner après qu’une femme musulmane se soit apparemment plainte de sa demande de retirer son niqab.

Le Dr Keith Wolverson, un médecin généraliste, a dit qu’il ne pouvait pas bien entendre sa patiente lorsqu’elle a décrit les symptômes de son enfant et lui a donc demandé d’enlever son voile.

Ce vêtement est appelée un niqab et couvre tout le visage de la femme à l’exception d’une fente pour les yeux.

enquête

Le Dr Wolverson a dit que la femme a accepté d’enlever son niqab et le reste de l’examen s’est bien passé, mais le mari de la femme est venu le voir à l’hôpital universitaire Royal Stoke environ 30 minutes plus tard et a affirmé que sa femme était en larmes et a déclaré qu’elle était « victime de discrimination raciale », rapporte The Sun.

La famille a demandé au Conseil médical général d’ouvrir une enquête sur ce qui s’est passé et l’a fait.

M. Wolverson n’a pas apprécié cette enquête, la qualifiant « d’outrageante ».

médecin

« J’essayais juste de faire mon travail correctement. J’avais du mal à comprendre ce que la femme disait derrière son voile, alors je lui ai demandé poliment de l’enlever. J’avais besoin d’entendre ce qui n’allait pas chez sa fille pour pouvoir lui offrir les soins les plus sécuritaires possibles », dit-il.

« Je ne suis pas raciste. Cela n’a rien à voir avec la race, la religion ou la couleur de la peau, il s’agit de clarté dans la communication. J’ai traité de nombreux patients musulmans et je n’ai jamais eu de problème lorsque j’ai demandé aux femmes d’enlever leur voile. Beaucoup le font par courtoisie dès qu’ils entrent dans la salle de consultation. »

M. Wolverson a plus tard déclaré au Daily Mail que, quel que soit le résultat de l’enquête, il avait l’intention de démissionner.

niqab

« J’ai l’impression qu’une injustice majeure se produit. C’est pour cela qu’au Canada vous attendez si longtemps pour voir votre médecin généraliste et que les médecins partent en masse. Il n’y aura plus de médecins au Canada si nous continuons de les traiter de cette façon. Je suis profondément bouleversé »,dit-il.

« Mon objectif de médecin d’effectuer la meilleure consultation possible pour la sécurité du patient a été mal interprétée, de manière trompeuse, pour suggérer qu’un acte de racisme a été commis. Dans ce cas, je ne veux absolument plus être médecin », a-t-il ajouté.

M. Wolverson a également dit que le mari de la femme s’était assis à l’extérieur de sa chambre pendant un certain temps et qu’il « établissait un contact visuel menaçant avec moi chaque fois que je sortais pour aller voir d’autres patients ».

soigner

Joyce Robins, du groupe Patient Concern, a déclaré que la perte d’un médecin à la suite de la plainte serait « criminelle ».

« Un médecin doit être sensible à la religion d’un patient, mais la sécurité doit toujours passer en premier », a-t-elle dit.

Un porte-parole de l’Association des médecins du Royaume-Uni a déclaré au Mail : « Il est de la plus haute importance que les souhaits religieux de nos patients soient respectés. Cependant, de toute évidence, il y a des circonstances où l’enlèvement d’un niqab ou d’une burka est nécessaire pour l’évaluation et le traitement médical. »

voile

Le conseil devrait bientôt publier des lignes directrices « pour protéger à la fois les médecins et nos patients », a ajouté le groupe.

Entre-temps, des milliers de personnes ont signé une pétition en faveur du Dr Wolverson après la diffusion de la plainte.

Plus de 14 000 personnes ont signé la pétition, qui a été lancée le 18 mai.

femme musulmane

« J’aimerais que le plus de gens possible signent cette pétition pour sauver la réputation de cet homme. Je crois qu’il a agi dans le meilleur intérêt de l’enfant en cause et qu’il n’y a eu aucune discrimination raciste ou religieuse dans ses actes. Nous devons nous assurer que le Conseil médical général traite cet homme équitablement et examine correctement toutes les preuves », a écrit Rhaegwyn WelshDragon5517, utilisateur de Change.org qui a lancé la pétition.

« Notre NHS manque cruellement de personnel et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des médecins à cause d’accusations fabriquées de toutes pièces de discrimination », a-t-il déclaré.