Une enquête ouverte sur ce médecin pour avoir demandé à une femme musulmane de retirer son voile pour la soigner.

Une enquête ouverte sur ce médecin pour avoir demandé à une femme musulmane de retirer son voile pour la soigner.

Un médecin à dit qu’il avait l’intention de démissionner après qu’une femme musulmane se soit apparemment plainte de sa demande de retirer son niqab.

Le Dr Keith Wolverson, un médecin généraliste, a dit qu’il ne pouvait pas bien entendre sa patiente lorsqu’elle a décrit les symptômes de son enfant et lui a donc demandé d’enlever son voile.

Ce vêtement est appelée un niqab et couvre tout le visage de la femme à l’exception d’une fente pour les yeux.

enquête

Le Dr Wolverson a dit que la femme a accepté d’enlever son niqab et le reste de l’examen s’est bien passé, mais le mari de la femme est venu le voir à l’hôpital universitaire Royal Stoke environ 30 minutes plus tard et a affirmé que sa femme était en larmes et a déclaré qu’elle était « victime de discrimination raciale », rapporte The Sun.

La famille a demandé au Conseil médical général d’ouvrir une enquête sur ce qui s’est passé et l’a fait.

M. Wolverson n’a pas apprécié cette enquête, la qualifiant « d’outrageante ».

médecin

« J’essayais juste de faire mon travail correctement. J’avais du mal à comprendre ce que la femme disait derrière son voile, alors je lui ai demandé poliment de l’enlever. J’avais besoin d’entendre ce qui n’allait pas chez sa fille pour pouvoir lui offrir les soins les plus sécuritaires possibles », dit-il.

« Je ne suis pas raciste. Cela n’a rien à voir avec la race, la religion ou la couleur de la peau, il s’agit de clarté dans la communication. J’ai traité de nombreux patients musulmans et je n’ai jamais eu de problème lorsque j’ai demandé aux femmes d’enlever leur voile. Beaucoup le font par courtoisie dès qu’ils entrent dans la salle de consultation. »

M. Wolverson a plus tard déclaré au Daily Mail que, quel que soit le résultat de l’enquête, il avait l’intention de démissionner.

niqab

« J’ai l’impression qu’une injustice majeure se produit. C’est pour cela qu’au Canada vous attendez si longtemps pour voir votre médecin généraliste et que les médecins partent en masse. Il n’y aura plus de médecins au Canada si nous continuons de les traiter de cette façon. Je suis profondément bouleversé »,dit-il.

La suite avec cette femme musulmane ========>