Faudel : mais qu’est-il arrivé au prince du Raï Français.

Faudel était sans aucun doute le prince du Raï Français. un succès fou avec ses chansons comme ” tellement je t’aime”, mais que lui est-il arrivé ?

Mais avant de connaître les raisons de ce flop, revoyons ensemble la carrière de ce talentueux chanteur.


SES DÉBUTS DE CARRIÈRE

Faudel a baigné dans le monde de la musique très tôt ; si ce n’est pour dire depuis sa tendre enfance.


En effet, le jeune homme fut bercé par les chants de sa grand-mère et découvre entre-temps le monde du raï, le malouf et le reggae.

Il a décidé de commencer sa carrière musicale très tôt.

Imprégné de par ses différents types de musique, mais visiblement plus par le raï, le jeune garçon, du haut de ses 12 ans à l’époque, décide de rejoindre un groupe du nom de “Les Étoiles du Raï”.

Faudel 2020


Le groupe se crée alors une petite réputation avec leur reprise des titres de Cheb Mami ou encore Khaled. Mais l’histoire ne s’arrête pas là pour Faudel.

En 1996, le petit prince du raï se démarque tellement qu’il fut partie des “Nouveaux talents” du Printemps de Bourges, un festival de musique en France. Il fut par la suite contacté par le label Mercury, qui lui a offert un contrat. Commence alors son ascension.

L’année suivante fut encore plus extraordinaire. En effet, le jeune chanteur a sorti un album intitulé “Baïda” dans lequel une chanson en particulier sort du lot : “Tellement n’brick”. Celle-ci fut l’un des tubes de l’été 1997.

faudel anissa raiah

Tellement le jeune homme est bon dans ce qu’il fait qu’il fut sacré “Révélation de l’année” aux Victoires de la musique en 1998. Mais apparemment, Faudel aimait toucher un peu de tout.

On le voit notamment apparaître aux côtés d’Audrey Tautou dans le film “Le Battements d’ailes du papillon”. Chanteur et acteur ? Tout lui allait.

Malheureusement pour lui, Faudel rencontra, malgré ce succès fulgurant, un passage à vide.

LA CHUTE DE FAUDEL :

Tout commence en 2007. En effet, le chanteur avait affiché à l’époque son soutien au candidat Nicolas Sarkozy, lors de la campagne présidentielle. Une choix qui n’a pas forcement plu à une partie de son public.

Les conséquences de ce choix furent désastreuses pour le chanteur. En effet, cela a eu des répercussions sur ses ventes de disques et même sur sa tournée.

Mais qu’avait-il fait de mal ? N’avait-il pas le droit de préférer un candidat à un autre ?

Ou est-ce dû au fait qu’en étant artiste, il ne devait prendre aucune position ?

Thucydide lui-même ne disait-il pas “Un homme ne se mêlant pas de politique mérite de passer, non pour un citoyen paisible, mais pour un citoyen inutile” ?

En tout cas, Thucydide ou pas, la décision de Faudel d’afficher son soutien à ce candidat fut le commencement de son déclin.

faudel mon pays

Y A T’IL UN RETOUR POSSIBLE ?

Après ce flop, le chanteur a rarement été vu sur le devant de la scène. Faudel n’avait plus sorti d’album depuis 2006 après la sortie de son tube à succès “Mon pays”.

Plusieurs années se sont écoulées, jusqu’à ce qu’il fasse une apparition, en avril 2018, dans l’émission “Touche pas à mon poste”.

Le chanteur y était méconnaissable. Son changement était tel qu’il a fallu longtemps à certains téléspectateurs pour se rendre compte qu’ils avaient devant eux “le prince du raï”.

faudel tellement je t aime

“C’est chaud, j’ai même pas reconnu Faudel !”, “Il m’a littéralement fallu 15 minutes pour reconnaître Faudel dans TPMP à côté de Christophe Castaner”, surenchère un autre.

Mais à part ce changement, Faudel a fait savoir que la musique coulait toujours dans ses veines et a déclaré qu’il allait sortir un nouveau titre pour ses fans.

Malheureusement, malgré ses plus de 6 millions de vues sur YouTube, son nouveau single “All day, all night” n’a pas eu l’effet escompté.

Faudel (album baïda), le gosse des cités devenu le petit prince du raï

Faudel est né à Mantes-la-Jolie le 6 juin 1978. Au milieu des années 90, ce petit gars de banlieue sort de l’anonymat grâce au raï, cette musique originaire d’Algérie grâce à laquelle il va réaliser ses rêves et devenir le “petit prince du raï”…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Y’a quelque année j’en rêve la 80 CR Honda … des souvenir d’enfance dans la cité mantes la jolie #valfourré #smile #princedurai

Une publication partagée par Faudel (@faudelofficial) le

En 1995, l’émission Saga cités lui consacre un reportage. Il donne sa définition du raï. “C’est quoi l’âme du raï ?” C’est quand ça te fait rêver.

Tu chantes l’amour et ça te fait rêver. C’est ça le raï”.

Si le raï arrive en France dès les années 80. Il se popularise vraiment à partir des années 90.

Le raï se métisse et en profite pour se mélanger à d’autres formes de musique comme le rap, le reggae, le rock, ou la musique techno.

Plusieurs grandes voix émergent et quelques tubes résonnent sur les ondes : Khaled avec son tube Didi, Rachid Taha et sa reprise de Ya Rayah, une musique chaâbi de Dahmane El Harrachi, Cheb Mami avec Parisien du Nord.

En 1995, c’est dans cette mouvance qu’émerge Faudel (alias Mohamed Mestar, etoiles du raï) dont le prénom signifie “bienvenue”.

D’origine modeste, avec un père ouvrier et une mère femme de ménage, Faudel grandit dans la cité du Val Fourré à Mantes-la-Jolie.

Ses chansons, des textes simples, parlent d’amour, de ses souffrances et du quotidien. S’il chante le raï depuis ses 12 ans, un manager le remarque enfin en 1993.

En 1995, à 17 ans à peine, son talent explose. On ne va pas tarder à le surnommer “le petit prince du raï”.

En septembre 1995, Cheb Mami accueille Faudel, 17 ans, au festival de la Jeunesse du Val de Marne.

instagram faudel

Même pas majeur, sur scène, le jeune Faudel et sa frimousse souriante enflamme déjà la foule…

En 1996, il joue pour la première fois en tête d’affiche au Printemps de Bourges.

Pendant les répétitions, la bonne humeur prédomine malgré ses craintes de mal faire : “Je l’attendais ce printemps de Bourges et maintenant c’est demain et j’ai peur.”

Mais le gosse des cités sait déjà que seul le travail lui permettra de rester en haut de l’affiche.

En 1998, alors qu’il prépare un passage au Zénith en première partie de son parrain Cheb Mami, l’enfant prodige est de retour à Mantes-la-Jolie, dans la radio locale.

que devient faudel

La célébrité n’entame en rien sa lucidité. A propos de son succès, il déclare : “Faut pas se leurrer, faut bosser quoi, vraiment.

Et en plus, d’où je viens, faut bosser double encore et à 19 ans, crois-moi que c’est dur.”

S’il a désormais quitté sa banlieue, il l’évoque toujours avec nostalgie : “J’ai habité pendant 18 ans ici. On ne peut pas la perdre de vue cette banlieue.

Ça restera en moi, même plus tard, quand j’aurais 30-40 ans”.

Faudel

Cheb Mami est conquis par son petit protégé : “Pour nous, c’est une victoire car notre but c’était d’internationaliser cette musique et de voir des jeunes qui sont nés ici et qui chantent le raï…”

Et Faudel de conclure : “Quand on veut fort quelque chose, on finit toujours par l’avoir. Mais il faut vraiment le vouloir et après il y a le travail.”

En septembre 1998, Faudel évoque sa célébrité, l’origine de sa vocation précoce jusqu’à son premier groupe, son album réalisé avec de jeunes musiciens et sa banlieue qu’il qualifie de village où tout le monde se connait.

Toujours en 1998, Faudel chante Dis-moi … aujourd’hui les fans attendent le come back