Familles nombreuses : Cindy Van Der Auwera en deuil et très en colère !

Cindy Van Der Auwera est au plus mal. Cette mère de famille nombreuse ne fait pas seulement le deuil d’un être cher, mais elle est aussi constamment critiquée sur Internet !

Le chat a été écrasé sur la route principale près de leur maison. La mère de famille lui a rendu hommage sur les réseaux sociaux. Elle ne compte pas moins de 186 000 followers qui suivent les tribulations de son immense famille.

Cindy Van Der Auwera fait face aux critiques

Mais Cindy Van Der Auwera n’est pas seulement en deuil. Elle a aussi beaucoup de choses en tête. Dans son long post Instagram, elle entend mettre les choses au clair avec ses nuées de haters qui semblent se délecter de ses malheurs. Elle déclare :  Alors les explications, depuis ça aussi ça vous insupporte quand on a pas dit assez c’est des reproches, quand on dit trop c’est des reproches.

van der auwera cindy

En fait vous n’êtes jamais contents. Alors je vais vous expliquer : Aujourd’hui notre chat Simba s’est fait écraser sur la route devant notre maison. J’ai pensé à tous ces gens qui nous ont critiqués au début de l’émission parce que nous avions sécurisé nos chats pendant le tournage.

Une mère de famille sous le feu des critiques

Cindy Van Der Auwera ne s’en prend pas seulement aux haters qui prennent un malin plaisir à la critiquer sur ses animaux de compagnie. Non. Le malaise est beaucoup plus général. La mère de 11 et bientôt 12 enfants, qui est en deuil et dont les sentiments sont donc exacerbés, interpelle les téléspectateurs qui portent des jugements rapides :

A vous qui êtes si parfaits, pensez à votre vie, 11 césariennes, c’est de l’inconscience, pourtant il me semble que certains d’entre vous fument, font de la vitesse, boivent, traversent la route en dehors d’un passage piéton, prennent le métro en heure Covid, et pour d’autres c’est la troisième guerre mondiale.

Pour la personne qui parle du fait qu’un 12e bébé serait de la surconsommation, on n’a pas le droit de critiquer comme ça quand on est botoxé à fond et qu’on cherche des facettes dentaires. Vous n’êtes pas au bon endroit pour parler, mais la différence entre nous deux, c’est que je ne me serais pas permis de vous critiquer.

La morale de mon post d’aujourd’hui sera : nous sommes humains, nous avons le cœur sur la main, nous aimons la vie et nous le resterons. Pour tous les gens qui nous suivent parce qu’ils nous apprécient. Cindy Van Der Auwera avait donc le cœur lourd, et elle a enfin réussi à exprimer sa colère. Espérons qu’elle retrouve très vite la paix de l’esprit !

Cindy Van Der Auwera : une mère de famille soudée

Cindy Van Der Auwera n’a visiblement pas une famille nombreuse comme les autres ! La jeune femme et son mari Sébastien se sont rencontrés en 1999 à l’école d’infirmières. Très vite, les deux tourtereaux sont tombés amoureux.

Ils ont décidé de fonder une famille, et pas des moindres ! En effet, ces stars des familles nombreuses, de la vie en XXL, ont pas moins de 11 enfants ! Afin de pouvoir s’occuper d’eux, Sébastien a pris un emploi d’infirmier de nuit, et passe donc plus de temps avec sa famille. Quant à Cindy Van Der Auwera, elle scolarise ses enfants à domicile, toujours pour en profiter au maximum.

Vous pensiez qu’avoir 11 enfants serait suffisant ? Détrompez-vous ! La grande famille possède également pas moins de 60 animaux, allant du chameau à la chèvre naine ! De quoi permettre aux enfants de grandir dans une véritable arche de Noé. En ce qui concerne l’organisation, ils s’en sortent très bien ! Sébastien Van Der Auwera a déclaré à TF1 :

Nous avons aussi accepté de faire cette émission pour donner des clés aux téléspectateurs qui souhaitent trouver une meilleure organisation dans leur vie de famille. Notre secret, c’est de ne pas se prendre la tête. Nous vivons dans le bonheur et la joie. C’est ce que nous souhaitons à toutes les familles !

cindy van der auwera

Voici donc une très belle famille très soudée, qui malheureusement fait face à la maladie et à la mort depuis le début de l’année 2022.

Réagissez à cet article