Evelyne Dhéliat malade, le témoignage “CH0C” de l’animatrice météo.

La belle miss météo, Evelyne Dhéliat est revenue sur la maladie qui l’a tant affecté ainsi que sur la mort de son feu mari, à découvrir.

C’est en 2012 que Evelyne Dhéliat avait annoncé se battre contre un cancer du sein et avait du même subir une intervention chirurgicale. La maladie l’avait même éloigné du plateau télé de TF1, elle qui présentait quotidiennement la météo…

C’est dans une interview accordée au magazine Gala que la présentatrice de 71 ans revient sur sa maladie. « Je veille sur tout, mais je ne m’écoute pas.

J’avance. Pendant ce combat, j’ai été très entourée par ma famille, mes amis et je l’ai pris à bras-le-corps.

Je savais que j’étais entre de bonnes mains pour me soigner et surtout, j’ai très vite repris le travail » Elle explique également qu’elle ne voulait pas se laisser abattre par la maladie et que reprendre rapidement le travail a été bénéfique pour elle « Cette épreuve ne m’a pas fragilisée.

Et le travail m’a apporté du bien-être. Le travail, c’est la vie et le signe qu’elle continue. » par Evelyne Dhéliat.

Un message plein d’espoir pour les personnes souffrant d’un cancer ! Mais Évelyne sait qu’elle n’en serait pas là aujourd’hui sans l’aide précieuse de son ex-mari décédé il y a presque trois.

Effectivement, c’est en 2017 que l’animatrice perd son mari des suites de graves problèmes de santé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

En direct des coulisses avec #EvelyneDheliat ! #SaisonGroupeTF1

Une publication partagée par TF1 (@tf1) le

C’est à 19 ans tout juste qu’Évelyne avait rencontré son feu mari « Cela fait partie de la vie. Encore une fois, ce type d’épreuve me renforce. Même si on fait inévitablement un peu abstraction de soi-même, on avance, on ne lâche rien.

J’ai vécu une très belle vie de couple. Nous étions très complémentaires. Il était mon premier amour. » raconte celle qui a vécu plus de 40 ans avec celui-ci…

Evelyne Dhéliat poussée vers la sortie par TF1 ? L’animatrice météo se confie

La suite sur la page suivante ===============>