Éric Antoine envoyé d’urgence a l’hôpital !

Au lieu de passer un bon moment de télé, le magicien Éric Antoine s’est retrouvé en grande souffrance. A tel point qu’il a été transporté d’urgence à l’hôpital…

Éric Antoine

Pour le grand gaillard de 2m07 qu’il est, il est difficile de croire qu’Éric Antoine puisse se laisser affecter. Et pourtant, il a connu une sacrée mésaventure il y a un peu plus d’un an, qui l’a conduit à l’hôpital et l’a secoué.

Le juré de La France a un Incroyable Talent a partagé ce souvenir peu glorieux le 7 novembre dernier dans l’émission Bon dimanche sur RTL.

Un souvenir qui concerne sa participation à Fort Boyard en juillet 2020. « J’ai mangé un piment mais en fait j’avais une épaule déboîtée donc on vous met sous antalgiques toute la journée.

Mais ce que je ne savais pas et ce que le médecin du Fort ne savait pas non plus, c’est qu’il ne faut pas manger de piment sous antalgiques. On ne peut pas faire ça », a-t-il déclaré au présentateur Bruno Guillon.

Du coup, Éric Antoine s’est rendu aux urgences. « J’ai passé la nuit aux urgences avec une crise intestinale. Je n’avais jamais connu ça, je criais et je pleurais.

J’étais avec mon ami Jérémy Ferrari dans la chambre d’à côté, qui s’est réveillé et m’a dit : ‘Qu’est-ce qui ne va pas ? Ils m’ont envoyé aux urgences et j’y ai passé quelques heures », a-t-il déclaré. Un contretemps que le magicien de 45 ans prend désormais avec beaucoup de recul.

D’autant qu’il sait que participer à Fort Boyard n’est jamais sans risque. « De toute façon, à Fort Boyard, il y a beaucoup de blessés. Mais on ne nous le dit pas car on est là pour la bonne cause », conclut-il avec humour.

Aujourd’hui, Éric Antoine est bel et bien remis sur pied et les téléspectateurs peuvent le retrouver chaque semaine dans La France à un incroyable Talent sur M6 aux côtés d’Hélène Segara, Marianne James et Sugar Sammy. Une émission dans laquelle ce n’est pas lui qui prend des risques mais bien les candidats.

Le magicien a été confronté au décès de sa mère en 2008. Une épreuve douloureuse à laquelle il n’a pas pu se préparer. Sans doute pour le protéger, sa mère a décidé de lui cacher son cancer. Éric Antoine s’est confié sur ce terrible choix.

Le mardi 5 janvier 2021, Éric Antoine sera sur M6 pour présenter la troisième édition des Lego Masters. Le célèbre magicien et humoriste devenu célèbre grâce à l’émission La France a un incroyable talent, avant de devenir l’un des jurés, est toujours positif et souriant.

Mais lorsqu’un candidat évoque la perte de ses parents ou son amour pour sa famille, l’homme de 2,07 mètres a souvent les larmes aux yeux. Et pour cause, l’artiste de 44 ans a perdu sa mère. En 2018, il a évoqué le décès de sa mère adorée, qui lui a caché sa maladie jusqu’à sa mort.

Sa mère était psychothérapeute et le jeune Éric Antoine aimait espionner ses conversations avec ses patients. Grâce à elle, il a appris la valeur de l’écoute et de l’échange. « Je pense que la curiosité est la plus belle des qualités.

Plus on écoute les autres, plus on apprend. Et plus on apprend, plus on s’enrichit, et plus on devient fort. Parfois, je me plaignais parce que ma mère écoutait trop, et je lui disais ‘parle ! Tu as tant de choses à dire’, et aujourd’hui je comprends quelle force incroyable c’était », a-t-il expliqué à France Info.

Ça m’a donné beaucoup de force

Le père de famille, qui se produit sur scène avec sa femme, et sa mère avaient une relation magnifique, empreinte d’amour : « Être aimé par un parent, c’est déjà fantastique, mais surtout être aimé comme on veut l’être, en étant libre.

C’est ce que ma mère m’a transmis : un regard aimant, une oreille aimante, de l’attention et de la douceur…. Le pardon aussi. C’est elle qui m’a transmis cette façon d’aimer, et cela m’a donné beaucoup de force. » Le décès de sa mère en 2008 a été un choc terrible.

Elle est morte d’un cancer, qu’elle lui a caché jusqu’à son dernier souffle. Et il ne s’en est pas rendu compte. Une décision qu’il a certainement eu du mal à accepter au début. « Je ne comprenais pas pourquoi elle n’avait pas demandé mon aide.

J’étais au début de ma carrière, j’étais très nombriliste, je me battais contre des moulins à vent comme tous les artistes qui débutent, et je pense qu’elle ne voulait pas déranger ça », expliquait-il à l’époque. Il conclut : « J’étais en colère contre elle, oui et non. Je pensais que c’était une bonne idée.

Je pensais que c’était quand même une grandeur absolue, de quitter la planète sans chercher de regrets. (…) Les gens qui sentent qu’ils vont mourir entrent parfois dans une sorte de rédemption : c’est le moment où tout le monde doit vous aimer et où vous redevenez gentil, même si vous avez été un salaud toute votre vie.

Cette recherche de l’amour à la dernière minute est une façon de prendre le pouvoir sur les gens. Et elle a préféré ouvrir d’autant plus ses mains qu’elle voyait la mort approcher. »