Emmanuel Macron fond en larmes lors de l’inhumation d’Hubert Germain.

Le président Emmanuel Macron a participé aux célébrations mais s’est également rendu à l’inhumation d’Hubert Germain, un moment durant lequel il n’a pu retenir ses larmes.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron : La France accomplit son traditionnel devoir de mémoire en célébrant l’Armistice qui a mis fin a la Première Guerre mondiale.

Larmes et émotion face à un pan d’histoire qui s’achève : le 11 novembre, Emmanuel Macron s’est laissé aller lors de l’inhumation d’Hubert Germain, le dernier des Compagnons de la Libération décédé à l’âge de 101 ans le 12 octobre dernier.

Brigitte Macron

C’est depuis le Mont-Valérien (à Suresnes dans les Hauts-de-Seine), principal lieu d’exécution des résistants pendant la Seconde Guerre mondiale, que le corps de l’éminent résistant a été inhumé dans la crypte du mémorial de la France combattante.

Alors que le cercueil du défunt était porté par des membres de la Garde républicaine au son des tambours et de la Marseillaise puis du Chant des partisans, le président Macron a été submergé par l’émotion et a laissé couler des larmes sur son visage, essuyant ses yeux avec un mouchoir.


« Hubert Germain va rejoindre ses frères d’armes et avec eux tous ceux qui se sont levés pour que vive la France », a déclaré le président, dont la voix rauque avait surpris les téléspectateurs lors de sa dernière allocution télévisée.

Emmanuel Macron était le seul homme politique présent à la cérémonie

Qui n’était pas ouverte au public, au grand regret de ses futurs adversaires à la présidentielle comme Marine Le Pen ; pour l’instant, le chef de l’État n’a pas annoncé sa candidature à un second mandat.

Emmanuel Macron Brigitte Macron

« Serions-nous là sans Hubert Germain ? », a demandé le président en énumérant les noms de plusieurs des 1 038 Compagnons de la Libération, « illustres et anonymes » qui ont « suivi le général de Gaulle dans cette aventure insensée » en 1940.

En milieu de matinée, le cercueil d’Hubert Germain, recouvert du drapeau tricolore, quitte les Invalides, où il avait été exposé la veille, sur un char AMX-10. Il s’est arrêté devant la statue du général de Gaulle, comme l’avait souhaité Hubert Germain, avant de remonter les Champs-Élysées, accompagné par l’escorte de la Garde républicaine, jusqu’à l’Arc de Triomphe où était également présente la vice-présidente américaine Kamala Harris où il a été déposé aux côtés du soldat inconnu.


Emmanuel Macron a déposé une croix de Lorraine taillée dans le bois de la cathédrale Notre-Dame de Paris sur la tombe d’Hubert Germain, comme l’avait souhaité le défunt. Cette cérémonie s’inspire de celle demandée par Charles de Gaulle lors de la célébration du 11 novembre 1945.

Hubert Germain

Cette année-là, les corps de 15 hommes et femmes, rejoints ensuite par un seizième, symbolisant la France combattante de 1939 à 1945, avaient été accueillis sur la colline du Mont-Valérien, selon l’AFP.

Désormais bien habitué à cet exercice après plus de quatre ans d’expérience, Emmanuel Macron a prononcé un nouveau discours devant les citoyens français le 9 novembre 2021. Si le fond a été scruté avec attention, la forme n’a pas non plus échappé aux commentaires.

Ainsi, la voix grave du président de la République a fait jaser. Mais on sait désormais pourquoi le chef de l’État n’a pas eu son ton habituel.
Pour la neuvième fois depuis le début de la crise Covid-19 et à cinq mois de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron s’est adressé aux Français à 20h le 9 novembre 2021.


Lors de son discours, le président de la République a évidemment abordé les mesures de santé, mais aussi la réforme des retraites et l’énergie, notamment le nucléaire. Le fond de son discours a été analysé mais pas seulement. En effet, la forme a fait couler beaucoup d’encre depuis la soirée : en cause, la voix du chef de l’État de bientôt 44 ans.

Ce mardi, Emmanuel Macron a expliqué l’importance de la troisième dose de vaccin pour les seniors afin de maintenir la validité du pass santé et a repoussé l’agenda de la réforme des retraites mais pas seulement.

Macron

Il a intrigué les téléspectateurs par le ton de sa voix, beaucoup plus grave que d’habitude. Cela a donné lieu à des blagues sur Twitter, avec des comparaisons exagérées mais amusantes avec le chanteur baryton-basse Barry White.

Le hashtag Barry White a rapidement été trending sur Twitter (et les tubes du chanteur américain décédé en 2003 étaient dans toutes les têtes).

Emmanuel Macron

La transformation de la voix d’Emmanuel Macron a fait couler beaucoup d’encre et de tweets, mais nous avons désormais une explication simple et basique. Citant l’entourage du président, le journaliste Boris Kharlamoff a révélé sur son compte Twitter que le mari de Brigitte Macron souffre d’une petite extinction de voix.

Pour se consoler des blagues faites sur sa voix, Emmanuel Macron peut toujours penser à la bourde du présentateur du journal télévisé de TF1 le soir de son discours, Gilles Bouleau, un lapsus embarrassant !