Dominique Lagrou-Sempère : ses révélations incroyables sur Jean-Pierre Pernaut.

Dominique Lagrou-Sempère révèle pourquoi elle n’a pas succédé à Jean-Pierre Pernaut.

Dominique Lagrou-Sempère a eu une carrière absolument exceptionnelle sur TF1, c’est indéniable. Et ce n’était même pas sa première vocation !

En effet, la journaliste a travaillé sur un doctorat sur la littérature anglophone, et notamment sur la place des femmes dans celle-ci. Le féminisme reste l’une de ses principales convictions, qu’elle porte avec fierté.

Dominique Lagrou-Sempère : 20 ans sur TF1 !

Dominique Lagrou-Sempère a été enseignante en Angleterre avant de passer son diplôme de journalisme à Lille. La même année, elle intègre le service des informations générales de TF1 et de LCI, avant de rejoindre le service des enquêtes du journal télévisé 13H de la première chaîne.

dominique lagrou sempère age

C’est ainsi qu’elle commence à se faire connaître, notamment grâce à des reportages sur de grandes affaires judiciaires, comme l’affaire d’Outreau ou la libération de Florence Cassez. Parallèlement, sur LCI, elle travaille comme présentatrice du magazine Au Cœur des Régions, lancé par son grand ami Jean-Pierre Pernaut. Elle est alors pressentie pour le remplacer.

Jean-Pierre Pernaut : départ d’un géant

Selon les chroniqueurs de Touche Pas à Mon Poste, Jean-Pierre Pernaut n’a pas quitté le journal télévisé du 13H de TF1 par sa propre volonté. Il aurait été un peu poussé à passer le flambeau. Le présentateur n’a jamais rien dit à ce sujet de son vivant.

Au contraire, il l’avait annoncé à l’époque sur Twitter : J’ai décidé de changer de rythme et de passer le flambeau du journal télévisé à la fin de cette année. Je sais que ma décision va surprendre beaucoup d’entre vous. J’y ai mûrement réfléchi. Cependant, les équipes de Cyril Hanouna nous donnent une toute autre version :

Quand il a quitté le journal télévisé, on va dire qu’il a accepté de quitter le journal télévisé. Il a eu une réunion en septembre avec Gilles Pélisson. Il lui a fait comprendre qu’il voulait donner un nouveau souffle au 13 heures.

Jean-Pierre Pernaut, qui aurait très bien pu insister et dire ‘je reste encore quelques années’, avec Nathalie qui le poussait à arrêter aussi, plutôt que d’avoir une communication sur ‘Jean-Pierre Pernaut viré du 13 heures’, il a préféré faire sa propre sortie et c’est tout à son honneur parce qu’il a fait la plus belle des sorties. Il y a eu le mariage des deux.

La personne la mieux placée pour le remplacer semblait être Dominique Lagrou-Sempère. Mais c’est Marie-Sophie Lacarrau qui a finalement obtenu le poste convoité. Une source a révélé : Thierry Thuillier, le patron de l’information de TF1, avait en tête Marie-Sophie Lacarrau. D’autant plus qu’elle est une prise de guerre. Lacarrau était en charge du 13h de France 2, qui ne marchait pas si mal. Dominique Lagrou-Sempère n’était pas assez connu, pas assez identifié.

Passage de flambeau et mort d’une icône de la télévision

Jean-Pierre Pernaut n’a pas quitté le journal de 13H de TF1 sans s’assurer que le flambeau était transmis, et en de bonnes mains. C’est lui qui a nommé Marie-Sophie Lacarrau pour le remplacer, et il a joué le rôle de mentor pour ses débuts.

Après six mois d’antenne, elle confie à nos confrères du Parisien : La caution de Jean-Pierre à mon égard n’est pas anodine. Il n’a jamais été avare de discussions et de remarques. Mais ce n’était pas une mince affaire de lui succéder. J’avais un monument devant moi. C’est toujours son bébé. Il passe une fois par semaine pour discuter, échanger des idées et donner son avis sur ce qui lui a plu ou déplu.

Dominique Lagrou-Sempère est restée très proche du journaliste désormais retraité. Il l’a beaucoup soutenue lorsque son mari, Claude Sempère, est décédé d’un cancer à l’âge de 55 ans. La journaliste était également présente à ses côtés lorsqu’on lui a diagnostiqué la maladie qui lui a coûté la vie.

dominique lagrou sempère

Elle lui a rendu hommage sur Twitter, citant notamment son courage face à la maladie : Jean-Pierre ne manquait pas de courage, même s’il est vrai qu’il m’a dit, il n’y a pas longtemps, qu’il avait été ‘très bête’ de ne pas avoir arrêté de fumer plus tôt. Pas le courage.