Le jour où Didier Barbelivien a refusé d’aider Johnny Hallyday.

Les deux chanteurs se sont connus au milieu des années 1970. Didier Barbelivien a écrit la chanson “Elle m’oublie” pour le défunt mari de Laeticia.

Didier Barbelivien : Au moment où il écrit ce titre, celui qui interprète “Les mariées de Vendée” n’est pas encore très proche de Johnny.


Didier Barbelivien a également acquis de la notoriété pour avoir écrit d’autres chansons à succès pour David et Jonathan, Julio Iglesias, Michel Sardou, et même Patricia Kaas.

Barbelivien

L’artiste Didier Barbelivien a fait des confidences très profondes concernant sa relation avec son ami la légende du rock français Johnny Hallyday.


Le chanteur âgé de 65 ans révèle dans le site du Parisien les moments privilégiés qu’il a passé avec le Taulier.

“J’ai eu la chance de le connaître. On s’est beaucoup vu jusqu’en 1982. C’était passionnant, car il y avait des Johnny qui coexistaient à l’intérieur de lui, qui variaient en fonction du lieu et de l’heure. A partir de 22 heures, c’était un autre mec“, a-t-il déclaré.

Didier Barbelivien chanson

Didier Barbelivien a poursuivi en racontant les peurs de celui qui a marqué toute la France avec ses tubes atemporels.


“Comme moi, il avait peur de la nuit, s’est-il souvenu.

Didier Barbelivien parolier

“Après les dîners, tout le monde rentrait. Mais nous deux, on trouvait toujours une bonne raison pour ne pas aller se coucher. J’ai d’ailleurs failli enregistrer avec lui. En 1978, il voulait que je l’accompagne aux Etats-Unis pour enregistrer l’album ‘Hollywood’ mais j’ai refusé parce que je venais de rencontrer Christine, la mère de mon fils.”

Un refus qui à l’époque, met en colère le rockeur qui s’est éteint le 5 décembre 2017 à 74 ans.

Elle m'oublie

Le compositeur raconte une facette inédite de Johnny dans une nouvelle interview. Il dévoile une des plus grandes peurs du Taulier.

Didier Barbelivien et Johnny Hallyday, c’est une histoire vieille de plus de quarante ans. En 1978, le premier a écrit pour le second le tube Elle m’oublie, qui s’est vendu à plus de 300.000 exemplaires. Interrogé ce mercredi dans les colonnes du Parisien, Barbelivien, qui publie un livre de souvenirs, s’est remémoré les conditions dans lesquelles la célèbre chanson a été conçue.

Johnny Hallyday

“Quand je l’ai écrite, je ne l’avais jamais rencontré”, précise-t-il. “Et puis j’ai eu la chance de le connaître. On s’est beaucoup vu jusqu’en 1982. C’était passionnant, car il y avait une dizaine de Johnny qui coexistaient à l’intérieur de lui, qui variaient en fonction du lieu et de l’heure. À partir de 22 heures, c’était un autre mec.”

Le jour où il a failli enregistrer avec Johnny

Didier Barbelivien poursuit et dévoile un Johnny en pleine crise existentielle: “Comme moi, il avait peur de la nuit”, poursuit l’auteur d’À toutes les filles…” Après les dîners, tout le monde rentrait. Mais nous deux, on trouvait toujours une bonne raison de ne pas aller se coucher.”

Johnny

Il se souvient aussi du jour où il a “failli enregistrer avec lui”: “en 1978, il voulait que je l’accompagne aux Etats-Unis pour enregistrer l’album Hollywood mais j’ai refusé parce que je venais de rencontrer Christine, la mère de mon fils.”

Didier Barbelivien

Une décision qui a alors surpris tout le monde, mais qu’il ne regrette pas: “À 24 ans, tout le monde était atterré par ma décision, en particulier Johnny qui n’était pas très content. C’est le truc le plus fou que j’ai fait, je crois.”