Christian Quesada écroué et placé en détention, une autre "mauvaise" nouvelle vient de tomber pour lui.

Christian Quesada écroué et placé en détention, une autre “mauvaise” nouvelle vient de tomber pour lui.

Détention : Christian Quesada voit sa vie s’écrouler devant lui. Depuis mercredi 27 mars dernier, le champion des “12 coups de midi” est emprisonné pour “détention et diffusion d’images”.

Écroué et placé en détention provisoire, Christian Quesada a vu son autobiographie se faire retirer des ventes par la maison d’édition “J’ai lu”. Sous le “choc”, l’éditeur du Maître de midi s’est exprimé sur l’affaire. Non Stop People vous en dit plus.

On vous apprenait que le candidat de TF1 avait même été placé à l’isolement pour des raisons de sécurité, lui qui est la cible d’autres détenus. Christian Quesada connaissait jusque-là une incroyable success story. Après avoir remporté 800 000 euros de gains, il passionnait les foules, notamment au sujet de son passé difficile. Un parcours qu’il avait raconté dans son autobiographie “Le Maître de midi”. Vendu à plus de 50 000 exemplaires en quelques mois, l’ouvrage est aujourd’hui retiré de tous les points de vente.

Christian Quesada

L’ÉDITEUR DU CHAMPION CONSTERNÉ PAR LE SCANDALE

C’est la maison d’édition “J’ai Lu” qui a pris cette décision “raisonnée et raisonnable” comme elle l’expliquait au micro de France Info. Après de nombreuses réactions face à ces derniers évènements, c’est au tour de Jean-Baptise Bourrat de s’exprimer. ll s’agit du directeur éditorial des Arènes qui avait accompagné Christian Quesada dans l’écriture de son ouvrage. Lors d’un entretien pour Progrès, il se confie : “Je me sens un peu sali.

détention

J’ai travaillé pendant six mois avec Christian Quesada pour son livre”. Une proximité assumée qui a rendu la nouvelle d’autant plus perturbante pour l’éditeur : “Jamais je n’aurais pu imaginer cela. J’avais espéré que ce livre puisse être un moyen, pour lui, de repartir du bon pied dans sa vie. Comme tout le monde, j’ai découvert dans la presse ce qu’il s’est passé et je suis atterré”. Pour lui, le retrait de l’autobiographie était la meilleure solution : “Je ne vois pas comment un éditeur pourrait décemment utiliser ce livre pour faire du chiffre et, de toute façon, qui l’achèterait ?”

La suite ====>

SOYEZ INFORMÉ SANS ATTENDRE DES NOUVEAUX ARTICLES !

Merci pour votre inscription !

Cela n'a pas fonctionné.