Delphine Wespiser virée ? Les révélations de l’équipe de Fort Boyard !

Connue pour ses prises de position en faveur de la cause animale, Delphine Wespiser tacle Emmanuel Macron. Ses patrons ne lui pardonnent pas !

Cette élection présidentielle, personne  ne l’oubliera… et surtout pas Delphine Wespiser ! Quelle que soit l’issue du structin, son avis tranché sur les deux finalistes du premier tour crée le chaos.

Profondément lasse de ce qu’elle vit depuis cinq ans, elle souhaite avoir quelqu’un d’autre qu’Emmanuel Macron à l’Élysée. Sa façon d’amener le sujet sur la table fait halluciner les chroniqueurs.

Delphine Wespiser tpmp

Même Cyril Hanouna ne penserait pas que l’ancienne Miss France aurait le cran de se dévoiler à ce point. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Marine Le Pen gagne son cœur de citoyenne. Delphine Wespiser résume ainsi la situation.

Moi ça me conviendrait bien d’avoir une femme présidente, je voudrais une mère des Français, quelqu’un qui rassemble, qui protège.

Delphine Wespiser n’est pas au bout de ses peines

À peine a-t-elle prononcé ces mots que les haters se déchaînent contre elle. Désemparée et effondrée, elle ne sait pas comment gérer les retombées de sa déclaration. Pourtant, elle ne semble pas regretter une seule syllabe.

De son côté, l’animateur de TPMP est inquiet. Comme toujours dans ces cas-là, il enfile sa casquette de producteur. Jusqu’au verdict des urnes, il ne lui sera plus possible d’accueillir Delphine Wespiser sur son plateau.

Au même titre que Bernard Montiel qui est le confident  de Brigitte Macron, l’ancienne reine de beauté déplore cette éviction temporaire. Se défendant de faire de la publicité pour la candidate du Rassemblement national, Delphine Wespiser sait que de nombreuses personnes sont dans ce cas.

Je ne suis que la porte-parole des Français qui ont été mécontents et qui sont déçus de ce quinquennat. Être punie à cause de ça, je trouve que c’est très très triste pour la démocratie.

Maintenant, Ton Mag le sait, TPMP n’est pas le seul projet de Delphine Wespiser. Comment vont réagir ses autres patrons ? Cela fait presque une décennie qu’elle nous divertit à Fort Boyard.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Delphine Wespiser (@wespiserd)

De plus, dans l’émission phare de France 2, de nombreuses personnalités acceptent de se déguiser et de passer un bon moment. Nous pensons notamment à Cyril Feraud.

Son costume à paillettes nous amuse !

Il faut un certain recul pour voir le second degré se plier à l’exercice. De plus, son personnage de Blanche ne laisse personne indifférent. Il donne beaucoup de plaisir aux téléspectateurs et aux candidats. Va-t-il disparaître pour la prochaine saison ? Nous vous donnons la réponse tout de suite

Juste avant la pandémie, la révolte des Gilets jaunes a divisé l’opinion. Du côté des célébrités comme Francis Lalanne, on décide de s’engager en leur faveur. Hélas, cela ne plaît pas du tout au groupe France Télévisions.

À cause de son nom sur une liste pour les élections européennes, la société qui produit Fort Boyard l’aurait volontairement mis au placard Qui aura le dernier mot ? Delphine Wespiser aura-t-elle plus de chance que le chanteur d’On se retrouve ?

Supprimer du montage ?

Bien décidée à ne pas laisser le malaise s’installer, la société d’Alexia Laroche-Joubert saisit la perche et botte en touche. Il n’est absolument pas prévu de supprimer Delphine Wespiser du montage de Fort Boyard.


Au fil du temps, elle est devenue un personnage récurrent et essentiel à l’équilibre de ce programme. Sans elle, notre équipe trouve le jeu d’Olivier Minne bien fade ! Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, sachez qu’elle devrait être de retour sur le plateau très prochainement.

Delphine Wespiser

De quoi s’occuper l’esprit et marcher un peu plus la tête haute. Plus que jamais, nous espérons que tout rentrera dans l’ordre le plus vite possible. Le harcèlement sur le Web n’a jamais mené à rien, si ce n’est à couler nos célébrités préférées. Plus d’informations dans le prochain numéro de Ton Mag !

Réagissez à cet article