Delphine Jubillar un nouvel élément incriminant son mari !

Tout semble démontrer que Credric a des comportements agressifs et impulsifs, mais le corps de Delphine Jubillar est toujours introuvable.

Pourtant, les enquêteurs travaillent sans relâche sur cette affaire complexe. Récemment, l’examen du téléphone portable de Cédric Jubillar a contredit les déclarations qu’il avait faites. Encore un nouvel élément qui le pointe du doigt. Les journalistes du magazine Le Parisien ont pu accéder aux informations du dossier judiciaire. Ils partagent avec nous les contradictions de Cédric Jubillar.

Delphine Jubillar est introuvable depuis la fameuse nuit du 15 au 16 décembre 2020. Le temps passe et l’enquête est au point mort. Même si les indices montrent clairement que Cédric avait des problèmes dans sa vie, il n’y a pas de preuve tangible.

disparition de delphine jubillar

Par exemple, on sait qu’il pouvait être colérique, impulsif, violent avec Delphine, son entourage, mais aussi ses enfants. De plus, il fumait tous les jours du cannabis à haute dose et on sait que cela peut entraîner des attitudes inadaptées.

L’enquête sur la mort de Delphine Jubillar est longue

En tout cas, un nouvel élément est venu s’ajouter au dossier de l’affaire de la disparition de Delphine Jubillar. Après avoir analysé son téléphone, les gendarmes, experts dans le monde du cyberespace, ont découvert que son portable n’était pas en mode avion, mais éteint.Nous avons obtenu cette information grâce à nos confrères du Parisien dans l’article du 27 mars.

Cédric Jubillar est le principal suspect dans cette affaire. Tout ramène à lui, mais il est toujours présumé innocent pour le moment. Il a adapté sa défense et explique ce qui suit au sujet de son téléphone :

Apparemment, son appareil n’avait plus de batterie lorsqu’il est sorti promener les chiens près de chez lui. Une fois rentré chez lui, il a branché son téléphone, l’a mis en mode avion et l’a laissé de côté.

Selon nos confrères du magazine Le Parisien, l’absence d’activité du téléphone, confirmée par l’étude des métadonnées du système de fichiers, n’est pas compatible avec un téléphone positionné en mode avion.

Des informations ne semblent pas importantes

Elle constitue une nouvelle preuve supplémentaire pour les gendarmes en charge de l’enquête sur Delphine Jubillar. En effet, elle signifie que son mari, Cédric Jubillar, ne dit pas toute la vérité sur son emploi du temps de la soirée à partir de 22h08.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marie Cousiney (@lucas.sacha.salome)

Il peut changer son histoire à tout moment. De plus, l’enquête a également révélé qu’il avait toujours son téléphone allumé. En effet, certaines personnes ne l’éteignent jamais et Cédric fait partie de cette catégorie. Alors pourquoi l’a-t-il fait cette nuit-là ? Cela n’était arrivé que deux fois en 2020, selon les sources de l’article du Parisien.

L’analyse du téléphone portable

Le niveau de la batterie était encore à 40%, il était donc loin de s’éteindre et n’avait pas besoin d’être rechargé. Pour sa défense, les avocats du mari de Delphine Jubillar expliquent que sa batterie était défectueuse et ne fonctionnait pas correctement.

Apparemment, les gendarmes ont confirmé les propos des avocats. L’un des avocats, Alexandre Martin, a déclaré aux journalistes du Parisien qu’il s’agit d’une contre-vérité créée par les gendarmes.

Ce nouvel élément qui s’ajoute au dossier prouve plusieurs choses. Le mari de Delphine Jubillar ne dit pas toute la vérité. Ensuite, les enquêteurs ne mettent de côté aucun détail, aussi minuscule soit-il. Enfin, cela prouve à quel point cette affaire est longue et fastidieuse.delphine jubillar

Espérons que les forces de l’ordre parviendront un jour à retrouver le corps de l’infirmière de 33 ans et à faire éclater la vérité ! Nous vous donnons rendez-vous pour le prochain épisode de Ton Mag !

Réagissez à cet article