Delphine Jubillar enterrée a son domicile ? l’élément qui le prouve !

Le 8 octobre, le journal Le Parisien a fait état de la disparition de Delphine Jubillar à Cagnac-les-Mines dans le Tarn en décembre 2020.

Delphine Jubillar

Si le corps de l’infirmière n’a pas été retrouvé, les enquêteurs soupçonnent son mari de l’avoir caché près de leur domicile.

Une enquête qui se poursuit au quotidien. Dix mois après la disparition de Delphine Jubillar, en décembre 2020 dans la commune de Cagnac-les-Mines, les gendarmes de la section de recherches de Toulouse n’ont pas trouvé de nouveaux éléments et ralentissent.

Où est le corps de Delphine Jubillar ?

Où est le corps de l’infirmière de 33 ans ? Selon Cédric Jubillar, le mari de la victime, sa femme aurait pu s’enfuir avec son amant qui vivait à Montauban et qu’elle avait rencontré durant l’été 2020 sur une application de rencontre.

Jubillar

Une piste rapidement éliminée par les gendarmes, mais aussi par les proches de Delphine Jubillar, qui estiment qu’elle n’a pas quitté ses enfants. Le 8 octobre, le quotidien Le Parisien a réalisé un reportage sur les éléments de l’affaire qui pourraient permettre de trouver une solution. Parmi eux, la dissimulation du corps près du domicile des Jubillar. Cédric Jubillar laissait souvent ses enfants seuls sans surveillance.

L’élément clé que les enquêteurs ont en tête !

Depuis le 16 décembre 2020, l’ensemble du Tarn est exploré pour trouver le moindre indice sur la vie de Delphine Jubillar. Mais, les enquêteurs privilégient la piste du « petit voyage » depuis le début. Ainsi, la section de recherches de Toulouse estime que Cédric Jubillar, placé en détention provisoire pour le meurtre de sa femme depuis le 18 juin, n’aurait pas laissé ses deux enfants seuls à la maison trop longtemps. Cela réduit vraiment la zone dans laquelle le suspect numéro aurait pu déposer le corps de sa femme.


Mais, comme le souligne Le Parisien, les gendarmes ont vu à plusieurs reprises que le peintre en bâtiment n’hésitait pas à laisser ses enfants : Louis (6 ans) et Elyah (18 mois) seuls sans surveillance, alors qu’ils dormaient. « Mais il ne s’absentait que pour une courte durée », notent les journalistes. Par ailleurs, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, un couvre-feu était actif entre 20h et 6h du matin.

Cedric Jubillar

Pour éviter les contrôles de police, Cédric Jubillar n’aurait pas pris le risque de faire un long trajet. Rappelons que, pour l’instant, Cédric Jubillar est toujours présumé innocent. C’est l’un des principes fondamentaux de la justice française. Les gendarmes attendent depuis des mois des aveux du principal suspect, mais pour l’instant ce n’est pas le cas.

Une affaire au cœur de l’actualité

Dans les semaines et les mois à venir, Ton Mag ne manquera pas de vous parler de cette affaire Jubillar que les Français suivent avec passion. D’ailleurs, de nombreux journaux et chaînes de télévision ont déjà eu l’occasion de parler de cette affaire peu conventionnelle. Ce qu’il faut dire, c’est que c’est une affaire très compliquée pour les enquêteurs. Dans ce genre d’affaire, le partenaire de la victime est souvent impliqué après quelques semaines ou quelques mois. C’est sur cette piste que travaillent les gendarmes.


La presse s’intéresse à ces événements qui fascinent le public. Sur les chaînes d’information en continu comme BFMTV, LCI ou Cnews, des reportages sont souvent consacrés à ces sujets car ils sont populaires. Des magazines sont également consacrés à ce sujet.

Delphine Jubillar

Dans ce type d’affaire, on peut voir la cruauté de certaines personnes qui sont prêtes à faire des choses terribles. Les enquêteurs aimeraient avoir des aveux de Cédric Jubillar mais il ne semble pas être dans cette position pour le moment. Pour la police, il s’agit d’une enquête qui nécessite du temps et des moyens humains importants afin de trouver des preuves pour accuser ou disculper Cédric Jubillar.

Pour l’instant, cette affaire est loin d’avoir livré tous ses mystères. Les incertitudes sont nombreuses. Les journalistes s’intéressent au sujet et pourraient livrer des scoops très prochainement.


Sacha Lemaquis

Passionné depuis mon plus jeune âge par l'écriture et la rédaction sur tous les Peoples, je suis également de nature très curieux, je m'intéresse à beaucoup d'autres sujets et surtout j'adore le sport !