Découvrez le patrimoine incroyable de Valérie Pécresse !

Après avoir déclaré son patrimoine pour sa campagne présidentielle, Valérie Pécresse apparaît comme la candidate la plus riche face à ses onze concurrents.

Cependant, le Canard Enchaîné a révélé dans ses colonnes le mercredi 16 mars 2022 que la Républicaine Valérie Pécresse a omis de déclarer l’une de ses villas.

Si la présidente du conseil régional d’Ile-de-France a déclaré posséder des tableaux d’artistes célèbres, une villa à La Baule d’une valeur d’un million d’euros, une maison à Versailles d’une valeur de 2,3 millions d’euros, une petite maison en Corrèze d’une valeur de 60 mètres carrés et des terres agricoles, elle a omis de mentionner l’une de ses quatre maisons, comme le révèle l’hebdomadaire Canard Enchaîné du mercredi 16 mars 2022.

valérie pécresse fortune

Selon l’hebdomadaire, la maison en question est une deuxième maison à La Baule, appelée Villa Oprhée, située sur le front de mer de la Côte d’Amour. Cette maison jouxte la première villa acquise par le couple, qu’il utilise à titre privé.

Si ce bien, acquis par la famille Pécresse en 2003, ne figure pas sur la déclaration de la candidate, c’est qu’il ne lui appartient pas totalement.

En effet, la loi n’oblige pas les candidats à l’Élysée à déclarer leurs biens détenus dans une SARL de famille, ce qui est le cas de cette vaste maison : pour l’acheter, Valérie et Jérôme Pécresse ont créé avec leurs trois enfants Baptiste (25 ans), Clément (24 ans) et Émilie (19 ans) une SARL, dont les époux ne possèdent que 54,5 %, soit une valeur de 309 829 euros.

La villa Orphée de Valérie Pécresse disponible à la location.

Ce n’est pas la première fois que les électeurs entendent parler de cette fameuse seconde villa de La Baule.

Alors que l’ancienne députée des Yvelines a passé les fêtes de fin d’année dans sa villa privée de La Baule avec sa famille, le quotidien Presse Océan, dont Ouest France s’est fait l’écho, a révélé en décembre 2022 que Valérie Pécresse et son mari proposaient cette résidence jumelle à la location sur la plateforme Airbnb.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Valérie Pécresse (@vpecresse)


L’annonce décrit la maison comme unique et idéalement située à la plage Benoît avec une vue sur la mer. Elle se compose de quatre unités : une chambre privée pour deux personnes, deux duplex et un petit studio avec un balcon, avec des prix allant de 85 à 100 euros par nuit, ce qui est tout à fait abordable compte tenu du quartier populaire dans lequel se trouve la villa.

Après l’œuf d’Éric Zemmour dans le Tarn-et-Garonne, voici la poudre de craie rose de Valérie Pécresse devant la Confédération des petites et moyennes entreprises à La Défense. Valérie Pécresse se fait asperger de poudre de craie rose après son discours devant les représentants des PME ce matin.

valérie pécresse jeune

C’est un jeune homme, assis dans le public depuis le début, qui l’a ciblée alors qu’elle quittait le podium, annonce la journaliste Marie Gentric sur Twitter en légende d’une vidéo montrant la scène survenue mercredi 16 mars.

Non à la politique néolibérale, aurait crié l’homme, selon le JDD. Un homme rapidement maîtrisé par les gardes du corps du candidat à la présidentielle. Une femme qui accompagnait l’individu a également été interceptée.

Visiblement, ce sont deux militants qui ont surgi et qui ont pulvérisé cette poudre sur la candidate des Républicains, qui a ensuite voulu les rencontrer pour en savoir plus, mais les deux militants n’ont pas voulu parler avec Valérie Pécresse ensuite, a déclaré Bruce Toussaint sur BFM TV vers 11h30.

La candidate ne devrait pas porter plainte

Les auteurs de l’agression seraient deux militants du groupe révolutionnaire Akira. L’équipe de Valérie Pécresse a déclaré qu’elle ne porterait pas plainte contre eux.

Un membre de son entourage affirme au JDD qu’en dehors du jet de poudre rose, ils n’ont manifesté aucune agression personnelle contre celle qui est en difficulté dans les sondages.

valérie pécresse

Selon la même source, ils n’ont formulé aucune revendication. Samedi 12 mars, Éric Zemmour n’avait pas porté plainte contre l’homme qui lui avait jeté un œuf à la tête à son arrivée à Moissac, dans le Tarn-et-Garonne.

Après avoir déclaré on voit de quel côté est la violence, le candidat de Reconquête ! avait rencontré l’homme qui, selon ses collaborateurs, s’est excusé de son geste après une conversation cordiale.