Décès : Joël, 63 ans, vacciné avec AstraZeneca.

Alors que la campagne de vaccination se poursuit, un nouvel incident s’est produit. Selon les rapports, un homme est mort quelques jours après avoir reçu son injection d’AstraZeneca. Sa famille réclame justice.

Depuis janvier 2021, la lutte contre le coronavirus a pris un nouveau tournant, avec la mise en place de campagnes de vaccination.

astrazeneca bourse

Si tout semble se dérouler comme prévu, c’est sans compter sur certains faits qui remettent tout en cause. Zoom sur le décès de cet homme, quelques jours après sa vaccination par AstraZeneca.

LE DRAME DE LA FAMILLE CROCHET

C’est le 7 mars 2021 que Joël Crochet, âgé de 63 ans, a reçu sa première dose de vaccin AstraZeneca. Or, dès le lendemain, il commence à avoir des problèmes respiratoires.

Il est allé voir son médecin à Cortisone, et son état s’est amélioré. Cependant, une semaine plus tard, l’homme de 63 ans a fait une énorme rechute.

Son frère s’est exprimé sur les réseaux, mettant en garde ceux qui l’écoutent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gouvernement (@gouvernementfr)


“En l’espace de 18 heures, mon frère est décédé. Ça a été un tourbillon.

ILS PASSENT PAR LA JUSTICE

Dans son message, Jean-Luc Crochet a expliqué que la victime avait souffert d’une thrombose. Par la suite, il a perdu l’usage de ses membres, avant que son cœur ne soit également touché.

“À un moment donné, la réanimation ne suffisait plus. Nous avons dû laisser Joel partir.

Si Jean-Luc a souhaité s’exprimer sur le sujet, c’est avant tout pour prévenir les gens.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par AstraZeneca (@astrazeneca)


Mardi 06 avril 2021, le parquet d’Annecy a indiqué que la famille de la victime avait déposé une plainte pour “homicide involontaire”. L’information a été confirmée par le procureur de la République d’Annecy, Véronique Denizot.

Joël, vacciné par AstraZeneca, meurt : Il avait “mal 30 minutes après l’injection

Joël Crochet, un habitant de Haute-Savoie, est décédé le mercredi 17 mars 2021, à l’hôpital d’Annecy, 10 jours après avoir reçu son vaccin d’AstraZeneca.

Le vaccin proposé pour la lutte contre le Coronavirus est au cœur d’une polémique. Ce vaccin, censé prévenir cette infection, provoque des effets secondaires indésirables, voire des décès. Jean-Luc Crochet témoigne des circonstances de la mort de son frère.

LE TÉMOIGNAGE DE JEAN-LUC CROCHET

Le vaccin préventif contre le Coronavirus, a été retiré pour enquête, à la demande du président Emmanuel Macron. Mais malheureusement, les plaintes persistent sur les conséquences néfastes que cette injection peut engendrer.

astrazeneca

C’est le cas de Jean-Luc Crochet, qui a perdu son frère Joël Crochet, le mercredi 17 mars 2021 dans le service hospitalier d’Annecy, suite à une thrombose majeure sur ses organes vitaux. Selon son frère, qui soutient qu’elles sont apparues suite à sa prise de la première dose d’AstraZeneca.

Dans son témoignage, son frère a commencé à avoir des problèmes respiratoires 30 minutes seulement après sa vaccination. Un problème auquel il a été remédié par une visite chez son médecin, mais au bout de huit jours, la situation s’est aggravée.

Hospitalisé aux urgences, une opération a été programmée pour un problème de vésicule biliaire, mais malheureusement la détérioration exponentielle de son état a provoqué une thrombose dans ses organes vitaux en un jour et demi, ce qui a conduit à son décès.

UN APPEL À LA PRUDENCE

Comme dans les cas précédents de complications dues à ce vaccin, aucun résultat d’autopsie n’a encore permis d’établir un lien entre le décès de Joel Crochet et le vaccin d’AstraZeneca.

Mais pour l’heure, sans vouloir jouer les incendiaires, Jean-Luc Crochet, qui s’est dit pro-vaccin, souhaite tirer la sonnette d’alarme auprès de tous ceux qui souhaitent se faire vacciner, sur le risque d’attraper une ou plusieurs thromboses.