La justice de Béziers donne 48 heures à la municipalité pour retirer la crèche de Noël de l’hôtel de ville.

Crèche de Noël : la préfecture avait saisi le tribunal de Montpellier. Le but étant de demander le déménagement de la crèche de la mairie de Béziers.

“retirer la crèche installée dans la cour d’honneur de l’Hôtel de Ville”, “à compter de la notification de l’ordonnance du tribunal“, “sous astreinte de 2 000 euros par jour de retard”.

Tels sont les mots de la Justice administrative par le biais de la préfecture de l’Hérault à l’encontre de la commune de Béziers.

Notons que la commune a 48 heures pour retirer ladite crèche!

LE MAIRE PERSISTE

Il faut savoir que le Béziers a déjà reçu trois condamnations à ce niveau. Seulement, il persiste de plus bel dans ses actions.

Pourtant, selon la préfecture, la loi s’opposerait à ce type d’installation:

“L’installation d’une telle crèche, à titre temporaire, à l’initiative d’une personne publique, dans un emplacement public, n’est légalement possible que lorsqu’elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, sans exprimer la reconnaissance d’un culte ou marquer une préférence religieuse”.

D’ailleurs, le tribunal administratif ajoute que même si la crèche est installée dans la cour d’honneur, elle “demeure toutefois dans l’enceinte du bâtiment public qui abrite le siège de la commune”.

La suite ==>