Confinement en France : les cas positifs grimpes, nouveau record.

Confinement en France : Alors que le nouveau confinement n’a qu’une semaine, l’exécutif se montre sur le pont face à l’épidémie de Covid-19.

Au cours de sa conférence de presse de jeudi, en compagnie de Jérôme Salomon, le ministre de la santé a mis en garde contre la deuxième vague de Covid-19 et le confinement en France : elle est là et elle est violente.

Durant sa conférence de presse de jeudi, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a voulu alerter les Français sur la gravité de la situation. La preuve en est l’augmentation inquiétante du nombre de cas positifs, d’hospitalisations et d’admissions en soins intensifs.

La deuxième vague et le confinement en France n’est donc pas une abstraction, mais elle est là et elle est violente. Face à cela, nous sommes pleinement mobilisés depuis des semaines, avec un seul objectif : pouvoir soigner toutes les personnes qui en ont besoin, qu’elles soient atteintes de coronavirus ou d’autres maladies”, a-t-il déclaré.

Confinement France

Avant lui, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, avait annoncé que mercredi, 58 046 personnes avaient été testées positives au Covid-19 en lors du confinement en France. Ce seront les personnes hospitalisées de demain, a-t-il prévenu.

Olivier Véran a également souligné que les nouvelles mesures restrictives, en particulier l’endiguement, ont été prises sur la base de projections précises à très court terme. En réponse à son opposition politique, qui lui a donné du fil à retordre à l’Assemblée nationale lors de la discussion du projet de loi visant à prolonger l’état d’urgence sanitaire.

confinement prolongé

COVID-19 (confinement en France) : POUR LE PROFESSEUR GILLES PIALOUX, PEUT-ÊTRE QUE CETTE ANNÉE LE PÈRE NOËL SERA SKYPE.

Le chef du département des maladies infectieuses et tropicales de Tenon à Paris s’attend à ce que les célébrations de fin d’année soient sévèrement perturbées par la deuxième vague de Covid-19.
Ces prévisions ne sont pas très rassurantes. L’expert en maladies infectieuses Gilles Pialoux, interviewé par BFMTV, craint que la deuxième vague de l’épidémie qui touche la France ne mette en péril les fêtes de fin d’année.

confinement total

Confinement en France : Nous devrions probablement oublier les vacances de Noël telles qu’elles sont connues des Français”, déclare le chef du département des maladies infectieuses et tropicales de Tenon à Paris. C’est l’une des possibilités. Oubliez mais sauvez 2021, poursuit Gilles Pialoux.

Quiconque se défend d’être un oiseau de mauvais augure craint que les habituelles fêtes de Noël et du Nouvel An n’intensifient la circulation du virus, même si le nombre de cas positifs signalés vient d’atteindre un nouveau record dans la nuit de jeudi à dimanche.

prolongation confinement

Pas la pire des punitions, le confinement en France …

Peut-être que cette année le Père Noël sera Skype, préfigure Gilles Pialoux. L’agent infectieux estime que les messages doivent être envoyés aux Français, et ce n’est pas la pire des punitions.
Un tel scénario représente un moindre mal pour le médecin, qui considère que le pire serait de poursuivre cette dynamique de l’épidémie et de conserver un service de santé qui a du mal à répondre aux besoins des Français, de tous les Français.

test covid-19

Plus de 4 000 patients affectés par Covid-19 sont aujourd’hui en soins intensifs ou en réanimation, un chiffre de l’ordre de ceux enregistrés au plus fort de la première vague du confinement en France en avril dernier.

Mardi dernier, Olivier Véran a averti RTL que l’épidémie ne s’arrêtera pas en décembre, malgré les dernières mesures sanitaires prises pour la contenir.

Confinement en France

Le ministre de la santé et le confinement en France, qui avait déclaré quelques jours plus tôt dans la JDD que Noël aura une saveur particulière cette année, a assuré qu’il restera un jour férié, quelle que soit la manière dont il sera célébré.