Compteur Linky : Ce problème qui concerne tous les Français !

Depuis quelques années, les compteurs Linky sont sujets à controverse…

Les compteurs Linky sont de plus en plus présents dans les foyers des Français. Malheureusement, ils ne font pas vraiment l’unanimité !

Et ce n’est pas l’histoire de linky que nous allons vous raconter, qui va changer les choses. D’après ce que nous savons, la présence d’amidon dans ces dispositifs attirerait les fourmis.

Le déploiement du nouveau compteur Linky a débuté fin 2015. C’était dans le cadre de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte.

compteur linky obligatoire

Il faut dire que pour réaliser la transition écologique, les compteurs Linky sont indispensables. Ils offrent notamment une vision plus précise du réseau électrique au quotidien et des consommations et productions nécessaires aux Français.

Mais si de nombreux Français disposent de cet appareil, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Un problème récurrent pour les compteurs Linky

En effet, il s’avère qu’un million de compteurs Linky sont ravagés chaque année par les fourmis selon Enedis.

Mais pourquoi ce genre de choses se produisent-elles? Et bien, c’est très simple. Les circuits à l’intérieur sont recouverts d’une substance à base d’amidon, ce sucre que l’on trouve dans les plantes. Et l’amidon, attire les fourmis.

Les fourmis s’agglutinent, les compteurs Linky détecte l’équivalent d’une surtension et provoque la coupure. Bernard Prost, expert Linky chez Enedis pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, a tenté de relativiser la chose.

En effet, il affirme notamment que dans la grande majorité des cas, la présence de fourmis ne génère pas d’incidents.

En revanche, si c’est vraiment le cas, le technicien changera directement le compteur Linky. Mais pas avec le même boîtier évidemment, avec un nouveau compteur.

Celui-ci, disposera d’une protection spécifique de ses éléments électroniques qui sera posée afin d’éviter une invasion de fourmis.

C’est déjà ça. D’autant que les compteurs Linky doivent être mis partout en France. En effet, selon une directive de la Commission européenne, il faudrait qu’Enedis passe 80% des compteurs mécaniques au numérique.

3,8 millions de personnes refusent toujours l’affaire.

Comme nous vous l’avons dit plus tôt, de nombreux Français ne veulent pas du compteur Linky.

Néanmoins, ceux qui refuseront l’installation de ces compteurs Linky auront de mauvaises surprises dans les semaines à venir. En effet, il est prévu que ce dernier s’acquitte d’un surcoût de 48,80 € par an, à compter du 1er janvier 2023.

Ce montant est destiné à couvrir les frais d’envoi d’un technicien à son adresse pour faire des relevés, car avec le nouveau système, celui-ci est envoyé automatiquement au fournisseur via le réseau.

Compteur Linky

Il reste à voir maintenant, comment cela va se terminer. En espérant que cela ne prenne pas de grandes proportions. Affaire à suivre…