Comment se prévenir du diabète et perdre du poids.

Manger au rythme de l’horloge biologique peut avoir une influence positive sur la prévention des maladies métaboliques telles que le diabète.

Que faut-il savoir à ce sujet ? Nous vous en dirons plus dans cet article.


Avez-vous déjà entendu dire que le fait de dîner tôt pouvait aider à prévenir le diabète et à perdre du poids ?

Si certains pensent que le dîner est le principal ennemi de la perte de ces kilos superflus, la vérité est que souvent le problème n’est pas ce que nous mangeons, mais la quantité et le moment où nous le mangeons.


Dans le cadre d’une alimentation saine, les nutritionnistes recommandent de préparer les 4 principaux repas de la journée. En ce sens, ils suggèrent également qu’il est pratique de dîner tôt ou de ne pas se coucher immédiatement après avoir mangé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

👀Ne soyez pas triste de voir de belles courbes sur Instagram quand les vôtres sont catastrophiques . 🧘‍♀️Ne soyez pas inquiet d’avoir plus de mal à gérer vos hypos ou vos hypers . N’ayez pas peur du jugement parce que vous n’avez pas la courbe toute droite 📉 Ne vous sentez pas obligé de manger la même chose qu’un autre diabétique 🍊 . 🙇 Ne vous sentez pas Inférieur parce que vous avez peur ou parce que vous craquez parfois . 🙌🏻Nous sommes tous égaux par le nom de cette maladie, mais chacun réagit différemment, chacun a ses propres limites, ses propres objectifs, ses propres tolérances. . Et n’oubliez jamais, nous sommes tous des battants ! 🤜🏼🤛🏼 . Pensée à @jesuis.unpetitsucre , ce post est inspiré de notre conversation 😘 . #warrior #smile #moodoftheday #diabetesgirl #diabetes #diabetestype2 #diabadass #diabetestype1 #diabète #motivation #communauté #type1 #teamdiabète #lifewithdiabetes #diabetesproblems #diabetescommunity #diabeticlife #staypositive #weareawarrior #diabeteforlife #combat #force #positivite #instagood #soutien #sensibilisation


Une publication partagée par M Ton Diabète 🤙🏻 (@mtondiabete) le

Manger selon l’horloge biologique

Il est clair que les habitudes alimentaires et le niveau d’activité physique sont directement liés au poids et au développement ou à la prévention des maladies métaboliques. Cependant, outre les habitudes alimentaires, quel est le rapport avec les repas et que dit la science à leur sujet ?

diabète

En ce qui concerne cette question, certaines études suggèrent que les personnes qui dînent juste avant de se coucher sont plus susceptibles de développer un syndrome métabolique, c’est-à-dire des pathologies telles que celles mentionnées dans la section précédente.

Dans une étude publiée dans le magazine Nutrients, l’effet d’un régime composé de trois aliments principaux et d’un en-cas a été comparé dans deux populations de jeunes adultes. Ces plats ont été administrés pendant la journée dans le premier groupe et la nuit dans le second.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Quand la glycémie fait le Yoyo 😲 . Il n’y a pas de vacance pour le diabète malheureusement ! . Difficile de voir la courbe sur le lecteur (merci le soleil 🙈☀️) mais je suis à 2,34 et j’étais à 0,65 ce matin . Les hypos du matin, les hypers du midi qui durent toute l’aprèm…. Ne me laissent pas beaucoup de répit 😅 je m’endors sur ma serviette de plage beaucoup trop longtemps haha ! . Mais malgré ces courbes variables ma tête et mon corps sont en VACANCES, Alors petit diabète si tu n’es pas content c’est PAREIL ! . Et vous ? le diabète en vacances,(ou avec la chaleur) , comment vous le domptez ? . #diabetestype1 #diabadass #diabeteswarrior #diabete #glycémie #sun #holidays #vacances #france #aleasdudiabete #t1d #dt1 #pimpmydiabetes #freestylelibre #diabetesproblems #lifewithdiabetes #diabetesproblems #diabetescommunity #plage #soleil #goodvibes #staypositive

Une publication partagée par M Ton Diabète 🤙🏻 (@mtondiabete) le

Il a été constaté que, bien qu’ils mangent de manière identique, ceux qui mangent exclusivement la nuit développent des indicateurs de résistance à l’insuline, c’est-à-dire un risque accru de développer un diabète.

De plus, des études menées avec un groupe d’étudiants ont déterminé des résultats similaires. D’une part, la moitié des participants ont été exposés à un mode de vie diurne, qui consiste à manger à des heures de soleil et à prendre le dîner le plus tôt possible. En revanche, il y avait un groupe similaire mais avec des rythmes nocturnes.

Ceux qui ont constitué le premier échantillon ont montré des niveaux de glucose dans les paramètres normaux, ainsi que les hormones leptine et insuline, qui sont responsables du métabolisme des lipides et des glucides. En ce sens, ces jeunes avaient une meilleure capacité à brûler les graisses et un risque moindre de souffrir de diabète.

La suite ========>