Sur RTL, Claude Sarraute traite Laurent Ruquier de « sal*pe ».

Sur RTL, Claude Sarraute traite Laurent Ruquier de « sal*pe ».

Plus que 2 jours pour souhaiter une belle année à vos proches. Laurent Ruquier a tenté d’appeler Claude Sarraute à temps… et s’est fait recevoir.

La nouvelle année ne s’annonce pas facile pour tout le monde. Après avoir égayé les plateaux de France 2 de sa douce et piquante présence, Claude Sarraute a cessé toute apparition dans la bande à Ruquier – à l’exception d’une petite visite en janvier 2017. Figure historique des Grosses Têtes, à l’époque sur TF1, la chroniqueuse a même eu le droit à un petit coup de fil de ses anciens camarades, en direct sur RTL, pour les vœux de rigueur. Un retard de vingt-cinq jours qu’elle n’a semble-t-il pas trouvé opportun.

RTL

« Vous êtes vraiment des salopes, toutes, s’est-elle alors écrié au plus grand étonnement de ses interlocuteurs. Tu m’avais vaguement dit que tu m’appellerais peut-être un jour, pour me prendre au téléphone. Moi j’imaginais que je serais prévenue au moins trois semaines à l’avance ! » Et c’est sur la même tonalité qu’elle a poursuivi l’entretien. Heureuse d’avoir à l’autre bout du fil certains de ses acolytes – à l’image de Caroline Diament ou Steevy Boulay -, Claude Sarraute n’a pas hésité à se montrer très acide… et particulièrement vis-à-vis d’elle-même.

Réintégrer la troupe, jamais ! Elle refuse tout simplement de se montrer en public. « Je suis très vieille mon bon enfant, je suis gâteuse, a-t-elle expliqué. Je n’entends plus, je suis laide. J’ai un énorme nez maintenant ! » À bientôt 92 ans, Claude Sarraute refuse d’entendre parler de son anniversaire – le 24 juillet prochain -. Il faut dire que le cœur n’est pas à la fête à la maison : elle vient de perdre tout récemment son majordome et son assistante de vie « sent sous les bras ». « Je ne vois personne. Je m’amuse avec moi-même. Je ne vois plus, je n’entends plus, je ne marche plus. Mais dans ma tête ça va très bien ». C’est déjà ça…

Claude Sarraute : « aux abois » financièrement, elle a dû se séparer d’un tableau de grande valeur

la suite ==>