Claire Chazal : ses confidences bouleversantes sur son état actuel…

Claire Chazal est l’une des plus importantes personnalités publiques françaises. Elle est l’une des personnalités les plus en vue de la télévision.

Et pour cause, la journaliste a été le visage du journal de 20 heures du week-end de TF1 pendant 24 ans. Son dernier JT était donc un événement pour elle comme pour les Français qui l’adorent. Mais son départ de l’antenne a aussi été une libération pour Claire Chazal.

claire chazal jeune

Une opportunité à saisir en quelque sorte. Puisqu’elle a enfin pu dévoiler au public une partie moins connue de sa personnalité. Si elle est toujours active à la télévision après ses années TF1, après 2015, elle se confie davantage en interview et écrit également un livre autobiographique, Puisque tout passe, paru en 2018.

Mais aujourd’hui, ce sont de nouvelles confidences. Claire Chazal a fait ces confidences dans les colonnes du magazine Gala, publiées dans l’édition du 3 mars 2022.

Claire Chazal sur sa vieillesse

Aussi resplendissante que soit Claire Chazal aux yeux du public, n’oublions pas que la journaliste a aujourd’hui 65 ans. Dans une interview accordée au magazine Gala, elle n’ose pas dire son âge, consciente que personne ne le connaît tant elle est connue du grand public.

En effet, une journaliste de sa stature mérite d’être connue. Mais elle a toujours été discrète sur sa vie privée et ses opinions personnelles.

En tant que professionnelle, elle a probablement imaginé que le public ne s’intéresserait pas à ses états d’âme. Peut-être que le succès de son livre autobiographique lui fait enfin prendre conscience que ses fans veulent en savoir plus sur Claire Chazal.

claire chazal nue

Parler de ses souffrances serait d’ailleurs loin d’être un aveu de faiblesse mais finalement une force, la démonstration d’un courage étonnant. Et pour ce qui est de son âge, la journaliste n’est pas encore en paix avec la vieillesse.

Confidences sur sa souffrance

L’ancienne compagne de Patrick Poivre d’Arvor a dépassé la soixantaine et beaucoup de ses fans ne le croiraient pas.

Pourtant, Claire Chazal ne semble pas être le genre de femme à se gargariser de tels compliments. En effet, elle préfère faire son âge, même si elle avoue avoir du mal à l’accepter. Un paradoxe qui attire sans doute le caractère anxieux de la journaliste.

C’est un passage très difficile, je le dis et le répète. J’en souffre. D’un autre côté, on peut avoir une vie aussi active qu’à 20 ans, c’est ce que je fais et c’est ma façon de repousser l’idée de l’âge.

Pour ce qui est de la fraîcheur de la peau, c’est une perte de temps, mais si je ne suis pas contre les petits arrangements, je préfère une image qui a sa vérité, son histoire, qui n’est pas artificielle. Et cette femme est beaucoup plus belle, je trouve, a déclaré Claire Chazal dans les colonnes du magazine Gala.

Et pour poursuivre sur le thème de la beauté, les journalistes ont tenté d’en savoir plus sur la vie amoureuse de l’ancienne présentatrice du JT de TF1. Pour ce faire, ils ont une nouvelle fois évoqué la rumeur selon laquelle Claire Chazal serait en couple avec l’acteur Roschdy Zem.

Une rumeur apparue dans les colonnes de Voici en août 2021. Et déjà démentie dans un reportage de Paris Match par Claire Chazal elle-même, en décembre 2021.

Une fois de plus, la journaliste dément cette information. Mais elle avoue que sa vie amoureuse évolue aussi avec son âge. C’est beaucoup plus compliqué. Les notions de séduction, de désir s’éloignent, dit-elle.

Néanmoins, Ton Mag ne cache pas que si elle reconnaît que sa vie amoureuse change avec le temps, elle ne veut pas s’empêcher de retomber amoureuse un jour. Mais cette future romance devra répondre à certains critères.

claire chazal

Je pense que c’est difficile de vivre à deux, mais en tout cas, oui à une épaule, oui à un cœur qui bat, je suis prête à aimer à nouveau. Mais je ne pourrais pas envisager une vie amoureuse qui ne serait pas dictée dès le départ par la passion. C’est une condition sine qua non, dit Claire Chazal. L’amour, ou la passion, serait-il le remède à la souffrance de la journaliste ?