Charlène de Monaco : Les Monégasques ont enfin pu la retrouver !

Charlène de Monaco est enfin de retour. Ce samedi 30 avril, les Monégasques ont pu voir leur Princesse en chair et en os.

Après des mois d’absence du Rocher, Charlène de Monaco est apparue aux côtés de son mari, le Prince Albert et de leurs deux enfants, Jacques et Gabriella. Si son état de santé est encore incertain, la Princesse de Monaco est enfin apparue aux yeux de tous.

C’est lors de la course automobile E-Prix qui s’est tenue en Principauté, que les spectateurs ont pu la revoir. Sur Instagram, la famille princière a également publié une photo de ce grand retour pour sa première sortie officielle.

albert de Monaco

En effet, les fans de Charlène de Monaco peuvent la voir poser aux côtés de sa famille, dans un look très masculin et les traits encore dessinés. Amaigrie, elle n’affiche pas un grand sourire, tandis que le prince Albert est visiblement beaucoup plus heureux.

Le samedi 30 avril, LL.AA.SS. Le Prince Albert et la Princesse Charlène ont assisté à la course automobile E-Prix de Monaco avec Leurs enfants, le Prince Héréditaire Jacques et la Princesse Gabriella.

Ils ont enfin pu retrouver Charlene de Monaco

À l’issue de la course, S.A.S. le Prince et le Prince Jacques ont remis la coupe au vainqueur Stoffel Vandoorne (Mercedes – EQ Formula).

Les Princesses Charlène et Gabriella ont récompensé le deuxième du podium, Mitch Evans (Jaquar TSC Racing) et Jean-Eric Vergne (DS-Techeetah), qui a terminé troisième, s’est vu remettre la coupe par M. Louis Ducruet, peut-on lire dans la légende.

Une sortie officielle qui met tout de même un peu de baume au cœur des Monégasques qui étaient impatients de voir enfin leur Princesse lors d’événements publics. Bien qu’installée sur le Rocher, Charlène de Monaco n’avait pas été visible de tous. En effet, le Prince Albert avait annoncé qu’elle avait encore besoin de beaucoup de repos pour pouvoir se montrer au public.

Il semblerait que la princesse de Monaco aille mieux, même si, comme le montre la photo, la mère de jumeaux n’est pas encore heureuse. Charlene Wittstock est née le 25 janvier 1978. Ancienne championne de natation, elle a épousé le prince Albert II de Monaco le 1er juillet 2011, devenant ainsi la princesse Charlene de Monaco.

À l’âge de 12 ans, Charlene Wittstock quitte avec sa famille son pays d’origine, l’actuel Zimbabwe, pour s’installer en Afrique du Sud.

Dès son plus jeune âge

Elle se passionne pour la natation et remporte les championnats d’Afrique du Sud junior à l’âge de 18 ans. En 2000, Charlène Wittstock participe aux Jeux olympiques de Sydney, en tant que membre de l’équipe féminine de son pays mais aussi en tant qu’individuelle.

Elle a également remporté la médaille d’or du 200 mètres dos au Meeting international de natation de Monaco. Bien qu’elle se soit qualifiée pour les Jeux olympiques de Pékin, Charlène Wittstock a décidé de mettre un terme à sa carrière de nageuse en 2007.

C’est lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de 2006 à Turin que Charlène Wittstock apparaît pour la première fois en public aux côtés d’Albert II de Monaco. Elle a ensuite fait de nombreuses apparitions avec le prince de Monaco.

Refuse d’officialiser leurs fiançailles

Albert et Charlene ont annoncé le 23 juin 2010, par le biais d’un communiqué officiel, qu’ils se marieront l’année suivante.

 

Le Prince Albert II et Charlene Wittstocks s’uniront finalement le 1er juillet 2011, pour la cérémonie civile, et le 2 juillet 2011, où une cérémonie religieuse aura lieu au Palais de Monaco.

En plus d’apparaître régulièrement aux côtés de son mari lors de divers événements, Charlene Wittstock s’implique dans la condition des enfants défavorisés.

En 2011, elle a créé la Fondation Princesse Charlene, qui aide à protéger les femmes et les enfants dans le besoin.
Crédit photo : Abaca

Charlène de Monaco

Avant d’épouser le prince Albert II de Monaco, Charlene Wittstock a fréquenté plusieurs nageurs : le Suédois Lars Frölander, le Britannique Robin Francis, l’Italien Massimiliano Rosolino ainsi que le rugbyman sud-africain Andre Snyman.

Réagissez à cet article