Chantal Goya victime d’un grave accident !

Chantal Goya s’apprête à dévoiler un sublime album de Noël que parents et enfants vont adorer. Mais avant de pouvoir en profiter pleinement, l’artiste a connu une petite mésaventure.

Chantal Goya

La nouvelle reine de Noël en France, c’est Chantal Goya. Le 19 novembre 2021, la chanteuse préférée des petits et des grands sortira un album dédié aux fêtes de fin d’année, avec de sublimes reprises de classiques et trois titres inédits dont l’un, Toi, mon doudou, est déjà sur toutes les lèvres.

Sous le sapin, sur nos écrans et bientôt sur scène, l’artiste chantera et chantera sans cesse pour accompagner les toasts, les beaux sapins et les calendriers de l’Avent. Mais un petit accident a failli la stopper net dans son élan.

Je me suis dit, ça y est, le poignet est cassé.

Une petite vague de panique, et de soutien, avait alors émergé en ligne. « Il faut le faire de toute façon, a déclaré la chanteuse d’Un Lapin à Purepeople.com. « J’habite à la campagne, j’allais à la poste, j’avais ma voiture qui était à deux mètres de moi.

Je ne sais pas ce que j’ai fait, j’ai trébuché et j’ai volé avec les deux mains devant moi. Et puis j’ai entendu un bruit, je me suis dit ça y est, mon poignet est cassé ». Un court voyage à l’hôpital de Loches lui a heureusement permis de s’en sortir indemne.

Chantal Goya s’apprête à entamer une tournée particulièrement festive. Et vous pouvez être tranquille : sa main va mieux… la preuve dans notre vidéo ! Une simple attelle de sécurité recouvre désormais son avant-bras gauche.

On m’a mis un plâtre, on me l’a enlevé il y a trois jours », se souvient l’épouse de Jean-Jacques Debout.

Je dois faire attention, il y a des exercices à faire mais ça va aller. Vous savez, j’ai eu trois fois une main et trois fois l’autre, donc il n’y a pas de jalousie.

Je me suis cassé la figure partout, même à Djerba, dans la mer. J’ai réussi à faire des choses très simples, à la fin je suis tombé, je me suis cassé et ça a été réparé. Adieu, pour l’instant, aux jolis bras de foulard…