Céline Dion victime d’un problème d’hygiène ! On vous dit tout…

« Céline Dion ne voulait rien voir, ne voulait pas lire le scénario. Je pense que les choses sont plus fortes comme ça », a déclaré Valérie Lemercier à nos confrères québécois de La Presse.

Céline Dion

Avec un budget de 23 millions d’euros, la fiction librement inspirée de la vie de Céline Dion sort enfin en salles. A cette occasion, le JDD révèle une étrange habitude de la diva en matière d’hygiène…

Selon le JDD, publié ce dimanche 7 novembre 2021, Valérie Lemercier et Céline Dion ont plusieurs points communs. À commencer par l’humour ! « La romancière Denise Bombardier me disait que le sport national au Québec est de se moquer de son mari.

Céline est devenue une championne dans ce domaine en taquinant systématiquement René », a révélé Valérie Lemercier. L’actrice-réalisatrice a en effet effectué de nombreuses recherches sur la chanteuse pour son film.

Elle a axé ses recherches sur la vie de la veuve de René, mais aussi sur le Québec. « J’ai regardé tellement de choses sur le Québec, j’ai découvert beaucoup de chansons, dont la très belle Mille après mille.

J’ai écouté de la musique, Fred Pellerin par exemple, j’ai regardé des films, des talk-shows, des émissions de télévision, des interviews, et même Occupation double ! Je voulais parler de la famille Dion, mais aussi du Québec. Il n’y a pas un seul objet dans ce film qui ne soit pas québécois. Tous les acteurs sont québécois, sauf moi et Jean-Noël Brouté, qui joue le maquilleur », a-t-elle déclaré à La Presse.

Et pour incarner parfaitement la diva, elle a épluché ses interviews. Elle est aussi allée la voir en concert. Mais elle n’a pas eu l’occasion de la rencontrer. « J’ai adoré les livres de Georges-Hébert Germain sur Céline Dion et Thérèse Dion.

J’ai aussi aimé celui sur Denise Bombardier. Je suis tombée amoureuse de René Angélil. C’est un film sur lui, mais aussi sur Thérèse Dion, et sur la volonté de cet incroyable trio », poursuit Valérie Lemercier.

Céline Dion n’hésite pas à se ridiculiser

Ce qui l’a le plus marquée, c’est sa relation avec sa mère et son amour pour René. « Un amour cornélien, qui ne pouvait pas être dit, elle était déchirée. J’ai été fascinée par le fait que Céline l’ait aussi sauvé ! Elle est arrivée à un moment où René voulait changer de métier. Il a hypothéqué sa maison pour faire son disque.

Et il a cru en elle, en cette petite fille de 12 ans. Je suis allée de découverte en découverte. Dans le film, il y a des choses vraies, des choses inventées et romancées, c’est un mélange, mais il y a des petits détails que seule Céline remarquera dans le film », confie Valérie Lemercier dans les colonnes de La Presse.

Ce qui est moins connu, ce sont les tocs que Céline Dion vit au quotidien. « Elle n’hésite pas à se ridiculiser en racontant tout sur elle, y compris sa façon de se mettre du déodorant, en commençant par l’aisselle droite, puis la gauche, avant de mettre une petite quantité sur la droite », confie-t-elle à nos confrères du JDD.

Mais aujourd’hui, l’interprète de My Heart Will Go On vient d’interrompre la tournée organisée à Las Vegas, au grand dam des fans. La diva québécoise est suivie par des médecins et autres experts pour l’aider à se rétablir au plus vite.

En tout cas, Valérie Lemercier assure que le personnage principal devrait voir son film. « Il semble que Céline ait enfin dit oui pour voir mon film (…) J’aimerais que Céline apprécie le soin que j’ai pris pour raconter son histoire exceptionnelle. Et j’espère surtout qu’elle ne se sentira pas trahie », espère-t-elle.