Catherine Laborde ! La maladie va l’emporter, les terribles aveux.

catherine laborde thomas stern

Catherine Laborde ! À l’occasion de la sortir de son ivre baptisé « Trembler », l’ancienne présentatrice météo avait confié une interview.

Catherine Laborde : Cette femme de 68 ans a annoncé récemment qu’elle était atteinte de la maladie du corps de Lewy, une maladie qui combine la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer.

À l’époque, Catherine Laborde était séropositive au sujet de sa maladie : « Je vais bien, merci. Cela ressemble un peu à la réponse de l’Anglais qui affirme que le temps est beau, même lorsqu’il pleut abondamment… J’ai vécu des moments terribles, mais en un mois et demi, je vais beaucoup mieux.

« Une annonce rassurante pour sa famille et ses amis et pour tous les fans de celle-ci !

Face à cette épreuve, Catherine Laborde a toujours su compter sur le soutien de sa sœur, Françoise. D’ailleurs, cette dernière tenait à lui envoyer un message émouvant aujourd’hui, samedi 3 octobre.

« Ma Catherine, toujours aussi belle et sensible… tu es comme un oiseau fragile… Élégante malgré tout. Je t’aime » écrit-elle dans un message sur Twitter. En 2016, Catherine quitte la présentation du bulletin météo en direct de TF1 : « Il y a aussi le passage du temps.

age catherine laborde

Et le temps, c’est le temps où je vais te quitter. Après vingt-huit ans de bons et loyaux services, je pars. Je pars avec le froid, avec le temps, mais également avec tous les souvenirs que tu m’as laissés au fil des ans », dit-elle.

Demain, dimanche 4 octobre, elle sera à l’honneur dans l’émission Sept à Huit et nous en dira plus sur sa maladie.

Catherine Laborde : « J’ai peur de tout ! »

Frappée par la démence du corps de Lewy, Catherine Laborde traverse une épreuve.

catherine laborde âge

Finalement ! Après quelques mois de silence, l’ancienne présentatrice météo de TF1 nous donne des nouvelles d’elle ! Catherine Laborde, qui en 2018, dans son livre Trembler (ed. Plon), racontait son émouvant combat contre la terrible démence de Lewy, une histoire poignante et qui nous a fait pleurer, revient dans une interview à Paris Match.

Elle y revient sur le mal incurable dont elle est victime depuis six ans maintenant et qui la fait vivre un véritable enfer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

À toute à l’heure, 19:25 sur TF1. ♥️ Un très grand merci à @audreycrespom et son équipe, @septahuit_off

Une publication partagée par Catherine Laborde (@catherinelaborde_off) le

Une maladie dégénérative, aux symptômes semblables à ceux des maladies de Parkinson et d’Alzheimer, qui ne laisse à la courageuse présentatrice, ayant fait la météo sur TF1 de 1988 à 2017, que de brèves périodes de répit.

Catherine Laborde : Il s’agit d’une pathologie fonctionnant un peu comme des montagnes russes », précise-t-elle. Alternance de phases douloureuses et de périodes d’accalmie… ».

Son neurologue la mettait en garde dès le début. Ces périodes de répit durant lesquelles le patient respire ne durent jamais longtemps. Bien sûr, il faut en profiter, sans perdre de vue que la « bête » tapie derrière l’ombre peut soudainement réapparaître avec plus de colère encore.

catherine laborde jeune

Ne pas baisser sa garde et rester vigilant à la moindre alerte est devenu son lot.

Quand les premières secousses apparaissent en 2014, Catherine croit d’abord être atteinte de la maladie de Parkinson. Le corps médical s’est mis à tâtons, la soumettant à une batterie de tests.

Catherine Laborde : Mais ce n’est qu’après de longs mois d’angoisse que le terrible diagnostic est établi. À l’annonce de la terrible nouvelle, la femme à la télévision pense qu’elle s’évanouit, parce que la perspective, selon les médecins, est loin d’être réjouissante.

La maladie dégénérative du cerveau dont elle est atteinte est peu connue, elle va l’accompagner jusqu’à la fin de sa vie parce qu’il n’y a, hélas, pas de traitement curatif, l’informent les spécialistes.

catherine laborde maladie

De toute évidence, cela laisse peu d’espoir. Pour Catherine Laborde, plus rien ne sera jamais comme avant. Complètement imprévisible, cette affection, sait-elle, va rapidement chambouler sa vie.

« C’est une sorte de vieillesse prématurée », avoue-t-elle avec modestie. A 68 ans seulement, la toujours prétentieuse Catherine Laborde est confrontée à la sénilité précoce avec toutes les inquiétudes que cela implique, comme « la fatigue, les mouvements non coordonnés, les chutes ».

Dans ces conditions, quel risque y aurait-il à s’aventurer seule ? La malheureuse y a renoncé. « C’est difficile de sortir dans la rue, j’ai peur de tout. J’ai peur de tout. J’ai tellement de choses que je m’interdis de faire, tout d’abord par peur de ne pas pouvoir les faire.

« Même à la maison, le sexagénaire craint toujours de tomber. Le moindre obstacle peut être fatal. De se prendre les pieds dans un tapis ou de heurter la table basse du salon, et voilà la catastrophe dit Catherine Laborde.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Belles fêtes de fin d’année à tous. Je vous embrasse fort. Catherine 💫 ♥️

Une publication partagée par Catherine Laborde (@catherinelaborde_off) le

Malgré toute l’attention que son mari, l’écrivain Thomas Stern, accorde à sa vie quotidienne, le pire peut se produire à tout moment.

« Je trébuche au moins une fois par jour », raconte Catherine Laborde. Une révélation dérangeante, c’est le moins que l’on puisse dire, qui peut avoir des conséquences dramatiques. Mais l’épreuve ne s’arrête pas là, comme elle le reconnaît avec une franchise qui sert le cœur : » Il n’y a pas que le corps qui se défait progressivement.

catherine laborde nue

Pas seulement le corps qui se désagrège peu à peu », déclare-t-elle. « Je me sens aussi beaucoup plus émotive qu’avant.  »On imagine facilement les crises d’angoisse, les doutes, les larmes qui l’assaillent et qui laissent Thomas, son mari, désemparé.

Catherine Laborde : Cependant, l’ancien publiciste, devenu le rocher solide et certain contre lequel elle s’appuie, tente, coûte que coûte, de ne pas montrer son chagrin, tandis qu’au fond de lui, il est enragé de voir la femme de sa vie souffrir autant.

« Pour moi, cette maladie est une sorte de diable monstrueux qui fait que je crains la vie et que je l’apprécie un peu plus », a expliqué Catherine voici quelque temps.

A l’époque, deux ans auparavant, elle a dit qu’elle était déterminée à affronter du mieux qu’elle pouvait ce « monstre », et aujourd’hui ?

Catherine Laborde

Bien qu’elle veuille être rassurante dès le départ, en y regardant de plus près, les choses ne seraient pas si roses. à l’inévitable » Ça va ?  » Catherine Laborde assure immédiatement » Je vais bien, merci « , avant de tempérer : « C’est un peu la réponse de l’Anglais qui s’assure que le temps est beau, même s’il pleut à verse… J’ai eu des moments terribles, mais pendant un mois et demi, ça va beaucoup mieux. »

La réponse mi-figue, mi-raisin laisse place à de nombreuses questions. Certes, Catherine vit un moment d’accalmie, et si l’on espère que cela durera longtemps, nous ne pouvons pas nous empêcher d’être très inquiets pour la maman de Gabrielle (33 ans) et de Pia (30 ans).

Il faut admirer le fait que Catherine Laborde cherche à garder le sourire et qu’elle ait foi en l’avenir. Une vraie battante !

Mais il faut aussi tenir compte de la perte de mémoire à laquelle elle doit faire face. Il y a aussi la perte de mémoire à laquelle elle est confrontée.

catherine laborde soeur

Il y a le fait qu’elle sait qu’elle ne peut pas y échapper et que, à tout moment, elle peut rechercher ses mots, comme quand elle essaie d’expliquer la pathologie qu’elle souffre et que, soudain, il lui est impossible de finir sa phrase parce que le mot juste lui échappe.

Il s’agit d’une de ces maladies dégénératives du cerveau que nous connaissons mal », dit Catherine Laborde tout d’abord. C’est un domaine pratiquement inexploré, comme le fond de l’océan.

Inutile de dire que ce mystère le rend encore plus effrayant. Et d’ailleurs… euh… c’est tout, je ne sais pas ce que je voulais dire… ça m’est sorti de l’esprit, ça est très désagréable.

» Heureusement, comme toujours en pareil cas, Thomas, son ange gardien de mari, vient lui porter secours, lui assurant d’une voix douce : » Ça va revenir, ne t’inquiète pas.

catherine laborde thomas stern

« Leur amour, immense, sera-t-il suffisant pour lutter contre le destin ? Nous le souhaitons de tout notre cœur. Du courage, chère Catherine Laborde!


Sacha Lemaquis

Passionné depuis mon plus jeune âge par l'écriture et la rédaction sur tous les Peoples, je suis également de nature très curieux, je m'intéresse à beaucoup d'autres sujets et surtout j'adore le sport !