Camille Combal jette l'éponge et arrête tout, la mauvaise nouvelle.

Camille Combal jette l’éponge et arrête tout, la mauvaise nouvelle.

Camille Combal : C’est une petite phrase au détour de la grande interview donnée par Camille ce matin dans le Parisien, une surprise.

Le nouvel animateur vedette de TF1 annonce qu’il arrête déjà de présenter son jeu quotidien “Qui veut gagner des millions” qui est diffusé en ce moment en fin d’après-midi.

Camille Combal

Camille Combal explique: “C’était fou de travailler avec les équipes de Jean-Pierre Foucault, la Rolls Royce des animateurs. Je ne referai pas de salve de quotidiennes car ma rentrée sera trop chargée. Si ça peut continuer sans moi, je serais ravi.”

Camille Combal tv

En fait côté audience, le bilan de ce jeu est plutôt mitigé car si le résultat est correct en nombre de téléspectateurs, passant parfois la barre des 2 millions, il manque les fameuses ménagères… En effet, la cible chérie de TF1 et des annonceurs, n’a pas répondu, aux appels de “Qui veut gagner des millions”. L’émission enregistre une moyenne de 16% en part de marché sur cette cible, loin des 20% nécessaires pour la Une pour remplir correctement des écrans. Malgré des invités stars en quotidienne et l’énergie de Camille Combal déployée dans chaque numéro,les ménagères sont restées de glace…

Foucault

Le départ de Camille Combal enterre d’ailleurs de façon quasi définitive ce jeu, la version quotidienne étant rangée dans un placard et la version “événementielle” ayant enregistré une contre-performance en prime lors de la spéciale “Notre Dame”.

Camille Combal

A noter également que dans cette interview au Parisien, Camille Combal confirme également qu’il a refusé d’aller sur Europe 1 cette saison en raison du “manque de visibilité sur la grille de rentrée”:

“En cours d’année, j’ai refusé de rejoindre Europe 1 car j’avais du mal à comprendre quelle serait la grille de rentrée. On a choisi de rester sur Virgin, mais je ne sais pas encore si ma matinale sera toujours produite par Cyril Hanouna. On en discute.”

La suite avec Camille Combal =======>