Brigitte Bardot condamnée à 25 000 euros d’amende, découvrez pourquoi !

Pour mémoire, au printemps 2019, Brigitte Bardot a envoyé des lettres à Amaury de Saint-Quentin, alors préfet de La Réunion. Dans ces lettres, la militante de la cause animale avait dénoncé « la barbarie que les habitants de l’île exercent sur les animaux ».

Brigitte Bardot

La star des années 1960-1970, Brigitte Bardot, était jugée devant le tribunal de Saint-Denis, jeudi 7 octobre, pour avoir insulté la population réunionnaise en 2019.

Le parquet du tribunal de Saint-Denis a requis une amende de 25 000 euros contre l’actrice du film culte « Et Dieu créa la femme ».

Brigitte Bardot s’en prend aux Réunionnais

Et ce n’est pas tout, en plus d’avoir dit que les Réunionnais étaient des « sauvages », elle avait également comparé La Réunion à « l’île du diable », avec « une population dégénérée encore imprégnée de coutumes ancestrales ».

Bardot Brigitte

Bien sûr, les propos de l’actrice ont été un choc terrible pour les habitants, mais surtout pour Annick Girardin, alors ministre de l’Outre-mer. La femme politique avait envoyé une lettre à Brigitte Bardot, affirmant que le racisme est un délit et non une opinion. Ces déclarations ont fait grand bruit dans la presse de l’époque.

Les excuses de Brigitte Bardot

Il faut savoir qu’un grand nombre de personnalités se sont indignées après les insultes de Brigitte Bardot. Parmi elles, l’homme politique Jean-Hugues Ratenon, qui a dénoncé les débordements de l’actrice. D’ailleurs, ce député est loin d’être le seul, puisque le Cria (fondation qui lutte contre le racisme et l’antisémitisme) mais aussi les associations SOS Racisme et le Mrap se sont également indignés.


Face aux protestations et au buzz que cette affaire a suscité, l’actrice a présenté ses excuses à la population réunionnaise. Elle a expliqué qu’elle était en colère contre le « sort tragique » des animaux à la Réunion. Elle a néanmoins été jugée pour ses propos.

Le tribunal décidera

Le 7 octobre 2021, Brigitte Bardot a été jugée par la justice pour injures raciales. Une attitude que le procureur Bérengère Prudhomme juge inadmissible : « Une injure raciale est inadmissible, quel que soit son contexte », a-t-elle déclaré dans un communiqué transmis à l’Agence France Presse.

Bardot

De son côté, Axel Vardin, l’avocat de Jean-Hugues Ratenon et des associations, a déclaré que les allusions au cannibalisme que Brigitte Bardot a prononcées rappellent la pensée colonialiste. Catherine Moissonnier, l’avocate de l’ancienne actrice et de Bruno Jacquelin, a déclaré que la détresse animale est « une réalité sur l’île ». Par ailleurs, dans cette affaire, l’attaché de presse de Brigitte Bardot est également poursuivi pour complicité d’injures publiques. C’est lui qui avait envoyé la lettre ouverte de Brigitte Bardot à différents médias. Cette lettre a été largement relayée.

Des déclarations souvent controversées

En guise de décision finale, le tribunal a ordonné une amende de 25 000 euros à l’encontre de l’actrice et de 5 000 euros à l’encontre de Bruno Jacquelin. La décision a été mise en délibéré et sera rendue le 4 novembre 2021.


Nous saurons alors ce qu’il en est. Pour le moment, la militante de la cause animale n’a pas encore réagi à la décision du procureur de la République. D’ailleurs, elle ne s’est pas rendue à l’audience du 7 octobre 2021 avec son complice. Pour mémoire, elle a déjà été condamnée cinq fois pour incitation à la haine raciale. Ses différentes déclarations entraînent souvent de multiples protestations.

Brigitte Bardot

Brigitte Bardot est l’une des principales actrices françaises. Elle utilise sa notoriété pour soutenir la cause animale qu’elle défend. L’actrice vit toujours à Saint-Tropez, une ville qu’elle aime passionnément. Brigitte Bardot est une personnalité assez exposée en raison de ses déclarations. D’ailleurs, elle a déjà été attaquée à coups de fourchette par une infirmière.

Dans les semaines et les mois à venir, Ton Mag ne manquera pas de vous parler de l’actualité de Brigitte Bardot et relaiera ses déclarations, souvent très controversées. L’actrice vit recluse dans sa maison de la Madrague et sort très peu. Elle vit avec ses dizaines d’animaux et communique via les réseaux sociaux et les communiqués de presse. Ses déclarations sont souvent relayées dans les grands médias.


Sacha Lemaquis

Passionné depuis mon plus jeune âge par l'écriture et la rédaction sur tous les Peoples, je suis également de nature très curieux, je m'intéresse à beaucoup d'autres sujets et surtout j'adore le sport !