Bernard Tapie : cette dernière demande choquante à son médecin avant de mourir.

Bernard Tapie était un homme influent. Même dans sa maladie, il souhaitait garder le contrôle de sa vie.

Bernard Tapie

Bernard Tapie a fait une demande très spéciale à ses médecins, peu avant sa mort. Nous vous disons tout.

L’équipe de médecins qui l’a accompagné dans ses derniers instants a révélé une demande très particulière que le Boss leur a faite, peu avant sa mort.

Bernard Tapie : la mort d’une légende

Le Boss, le Phénix, Nanar, autant de surnoms pour un seul homme aux vies multiples. Bernard Tapie nous a quittés ce samedi 3 septembre, mais sa légende ne s’éteindra pas si tôt. Malade depuis des années, son double cancer de l’estomac et de l’œsophage a fini par avoir raison de lui, malgré une attitude de battant jusqu’au bout.

Tapie

Bernard Tapie est né dans une famille ordinaire, mais il rêvait d’un destin extraordinaire. Très jeune, il se lance dans la chanson, sous le pseudonyme de Bernard Tapy. Ce n’est pas le succès escompté, mais le grand homme se lance dans une seconde carrière de pilote de course.  Après un grave accident et un coma, il décide qu’après tout, ce n’est pas sa voie. C’est alors que Bernard Tapie entame sa première vie médiatique réussie. Cet homme avisé et bien informé rachète des entreprises en faillite, les remet sur pied, puis les revend pour de grosses sommes d’argent. Et le succès est au rendez-vous !


François Mitterrand et Pierre Bérégovoy le prennent comme ministre, et Bernard Tapie brille par son incroyable verve, qu’on pourrait qualifier de grande gueule ou de désinvolture, selon les affinités. Après quelques petits problèmes avec la Justice ici et là, le Phénix se lance dans la comédie, là encore avec beaucoup de succès. Toujours très actif, il ne s’est mis en retrait de sa vie médiatique que lorsque sa maladie a commencé à devenir un fardeau pour lui.

Les hommages pleuvent pour le grand homme

La mort de Bernard Tapie a ému la France entière. Chacun se souvient de ses prises de position, de ses gloires, de sa présence médiatique depuis des décennies. On peut facilement lui pardonner ces quelques écarts. La classe politique a largement salué le grand homme. Même Jean-Marie Le Pen, son plus grand adversaire politique, lui a rendu un très bel hommage : « Nous avons parlé et nous parlons encore des ‘années Tapie’, c’est-à-dire du caractère exceptionnel de sa personnalité, je salue sa mémoire ». Au micro de RTL, le père de Marine Le Pen a ajouté : « Je l’ai rencontré plusieurs fois. C’était un battant, il s’était battu contre la maladie de manière très courageuse ».

Tapie Bernard

Emmanuel Macron a également rendu personnellement hommage à Bernard Tapie, et notamment à sa période à la tête de l’Olympique de Marseille : « Le visage de la victoire est parti. Pour tous les Marseillais, pour tous les fans de foot, pour moi, Bernard Tapie restera à jamais l’homme qui, par son énergie, son engagement et son talent, a porté l’OM sur le toit de l’Europe ». Pour ses obsèques à Saint-Germain-des-Prés, ses proches étaient tous là : Jean-Louis Borloo, Basil Boli, Jean-Pierre Papin, Line Renaud, et Bernard Kouchner. Des centaines de Français ont applaudi une dernière fois son cercueil. Bernard Tapie repose désormais à Marseille, la ville de son cœur, selon sa volonté.

Bernard Tapie : Cette demande particulière faite à ses médecins

La maladie n’a pas emporté Bernard Tapie rapidement, loin de là. Ce fut un très long combat et une grande souffrance. L’équipe d’oncologie a tout fait pour soulager ses douleurs et le maintenir en vie le plus longtemps possible. Déjà âgé et gravement malade, Bernard Tapie savait qu’il était condamné. Peu avant sa mort, il a demandé que le débat sur l’euthanasie soit rouvert par l’Élysée, ne souhaitant pas disparaître à petit feu.

Bernard Tapie

Têtu comme une mule jusqu’au bout, Bernard Tapie ne souhaitait pas partir n’importe quand. Il avait une date en tête, et demandait à son équipe médicale de tout faire pour le maintenir en vie jusque-là. Cette date était le 6 septembre.

C’était la date de la décision sur l’arbitrage controversé de l’affaire du Crédit Lyonnais, dans laquelle l’homme d’affaires était impliqué. Cependant, il n’a pas réussi à survivre jusqu’à la date fatidique. En raison de son décès, la Cour d’appel a reporté la décision au 24 novembre, tandis que la France entière pleurait la mort du grand homme.