Bernard Tapie, son énorme coup de gueule par rapport à l’album de Johnny.

L’ancien politique et homme d’affaire a appelé Pascal Praud pour encenser l’album posthume de Johnny Hallyday, son coup de gueule

Johnny Hallyday n’était pas un ami mais “un artiste” que Bernard Tapie connaissait “bien”. Le jour de la sortie de son album posthume, Mon pays c’est l’amour, l’ancien politique a tenu à s’exprimer au micro de RTL, au sujet des mauvaises critiques qu’il a entendu dans la presse.

coup de gueule

“Je suis atterré d’entendre certains qui sont en train de nous expliquer que c’est décevant, que ce n’est pas bon…”, a déploré Bernard Tapie. “Ceux qui ne trouvent pas cela bien, qu’ils ferment leurs gueules !”, a-t-il alors exclamé en assurant qu’aucune personne ayant aimé Johnny Hallyday avant sa mort ne trouve ce nouvel album décevant.

l'album posthume de Johnny Hallyday

“Ce sont des chansons qui sont dans la tradition, la voix est totalement comme avant, il a un cœur énorme, il est émouvant, il parle de la vie, de l’amour, de la mort. Mais qu’est-ce qu’on veut de plus ?”, a ajouté l’homme politique, atteint d’un cancer, concluant alors son intervention en disant que les nouvelles chansons de Johnny Hallyday feront du bien à “tout ceux qui souffrent de ce qu’il souffrait” aussi.

Bernard Tapie : le cancer, “c’est un long parcours”

Bernard Tapie s’est exprimé à propos de son état de santé sur RTL. Il était l’invité de Pascal Praud dans “Les auditeurs ont la parole” vendredi 19 octobre.

l'album de Johnny

Bernard Tapie s’est exprimé sur son état de santé vendredi 19 octobre. “C’est un long parcours, il y a des moments formidables, il y a des moments moins bons mais il faut accepter de les vivre et se dire ‘demain il fera beau”. L’homme d’affaires, âgé de 75 ans, est atteint d’un cancer de l’estomac.

Il était l’invité de Pascal Praud dans Les auditeurs ont la parole pour parler de l’album de Johnny Hallyday. “C’était un artiste que je connaissais bien et que j’aimais beaucoup, je suis atterré d’entendre certains nous expliquer que c’est décevant”.

cancer

La voix est comme avant, il parle de la vie, de l’amour, de la mort. Qu’est-ce qu’on veut de plus ?”, a demandé l’ancien propriétaire de l’Olympique de Marseille.