Bernadette Chirac : sa fin de vie égayer par sa fille Claude.

Depuis la mort de Jacques Chirac, le 26 septembre 2019, Bernadette Chirac a pu compter sur le soutien sans faille et l’amour de sa fille.

Bernadette Chirac, la veuve du célèbre Jacques Chirac confinée, sa fin de vie égayer par sa fille Claude Chirac.

A en croire le Journal du Dimanche, Claude Chirac a dû reloger sa mère, Bernadette Chirac, dans l’ancienne résidence où elle vivait des jours heureux avec son défunt mari, Jacques Chirac.

age bernadette chirac

L’état de santé préoccupant de Bernadette Chirac, l’ancienne Première Dame, dévastée par la disparition de son mari Jacques Chirac.

Sa fille Claude Chirac l’épouse de Frédéric Sarlat-Baroux prend les choses en main pour essayer d’adoucir un peu la vie quotidienne de sa mère Bernadette Chirac.

En effet, selon le Journal du dimanche, Claude Chirac aurait décidé de transférer sa mère Bernadette Chirac dans l’ancienne résidence où elle habitait avec Jacques Chirac, au Quai Voltaire, à Paris.

bernadette chirac âge

Cet appartement de 396 m2, prêté en 2007 par les amis libanais de la famille Hariri, surplombe le Louvre, mais il est avant tout rempli de souvenirs heureux.

En face de la maison de la rue de Tournon, qui a connu les derniers jours de Jacques Chirac et où un silence douloureux résonne encore aujourd’hui.

Et c’est donc pour tirer sa mère Bernadette Chirac de son marasme que Claude Chirac a souhaité la réintégrer dans un cadre rassurant.

jacques chirac président

En espérant la faire changer d’avis et en lui apportant un peu de baume au cœur.

Et cette initiative semble avoir porté ses fruits pour Bernadette Chirac qui se porte beaucoup mieux depuis.

L’idée de Claude Chirac, fut un remède miracle pour sa mère.

age de bernadette chirac

Pendant qu’elle vivait en reclus depuis des mois, Bernadette Chirac a été aperçue dans les rues du VIIe arrondissement, vêtue même d’une tenue rose.

Le seul détail inquiétant était que l’ancienne Première Dame, manifestement fatiguée, était en fauteuil roulant, ce qui suggère que ses problèmes de santé sont loin d’être une chose du passé.

Une fois de plus, sa fille Claude Chirac est à ses côtés, souriante, lui glissant des mots à l’oreille, avec une complicité évidente.

Encore une preuve que le clan Chirac est et restera uni au bout du compte.

Les Français eux sont restés amoureux de mon mari Jacques Chirac, quand Bernadette Chirac elle ne croyait plus en lui.
Il y a plus de trente-deux ans, en ce 8 mai 1988, Jacques Chirac est battu pour la deuxième fois à l’élection présidentielle, provoquant la chute de son épouse Bernadette Chirac.

Jacques Chirac allait lui-même connaître un grand revers de sa femme Bernadette Chirac.

Celle-ci n’a jamais été tendre avec lui.

Mais ce jour là, Bernadette Chirac ne croyait plus du tout en lui.

Il y a 32 ans, le 8 mai 1988, Jacques Chirac, mort en septembre dernier, n’a obtenu que 46% des voix contre François Mitterrand.

Ce fut sa deuxième défaite à la présidentielle pour Jacques Chirac depuis celle de 1981.

“Dans leurs appartements privés, Bernadette Chirac est tout aussi désespérée que son mari.

Sous leurs fenêtres, elle entend les cris de joie des militants socialistes venus les provoquer”.

jacque chirac

Affirme Erwan L’Eléouet dans son livre “Bernadette Chirac, les secrets d’une conquête”.

“A la déception vient s’ajouter l’humiliation.

Et au doute”.

Cette deuxième gifle électorale au visage de Jacques Chirac fait que Bernadette Chirac, sa femme, désespérée lui dit :

“les Français ne sont pas amoureux de mon mari, les Français sont indifférents aux Chirac”.

jacques chirac bernadette chirac

Un avis que Jacques Chirac n’est pas loin de partager, comme il le raconte dans ses mémoires publiées en 2009.

“Sans doute Bernadette Chirac a eu raison, mais pour autant je ne peux pas me résoudre à le croire.

Ce n’est pas ce que je ressens quand je suis près d’eux.

Peut-être que je n’ai pas réussi à trouver les mots justes”.

Note Jacques Chirac, lui aussi affaibli par les tentatives de suicide de sa fille Laurence.

bernadette chirac jeune

Suit un épisode de dépression ou de déprime pour Jacques Chirac, alors en pleins désaccords avec Bernadette Chirac.

Il était devenu “déprimé”, selon les termes de Roselyne Bachelot.

Il se rend alors chez son ami, le médecin Adolphe Steg, “pour savoir s’il se trouve dans un état psychologique aussi préoccupant qu’on le dit”.

Son verdict est incontestable : “A ma connaissance, réplique-t-il, vous n’êtes pas sujet à ce genre de problème”.

Continue de raconter Jacques Chirac dans ses Mémoires.

A 56 ans, je ne suis pas prêt à lâcher prise, voire à douter sérieusement de mon avenir”.

jacques chirac

Jacques Chirac en pleurs, cette photo très bien cachée.

Ce futur lui donnera enfin raison : une fois de plus le chef de l’opposition, Jacques Chirac soigne sa vengeance.

En ce 4 novembre 1994, Jacques Chirac annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 1995.

Avant celle de son “ami trentenaire” Edouard Balladur.

Rien a encore commencé pour Nicolas Sarkozy, ne croyant pas à ses chances de succès.

chirac bernadette

Ceci a incité Arlette Chabot, le 9 janvier 1995, en demandant à Nicolas Sarkozy s’il irait jusqu’au bout des élections.

“Vous parlez sérieusement ou vous souhaitez être drôle”, répond Nicolas Sarkozy, cinglant, à un moment rare à la télévision.

Au bout de quatre mois, la troisième tentative de Jacques Chirac est enfin la bonne.

En ce 7 mai 1995, sept ans après la petite phrase meurtrière de Bernadette Chirac.

Jacques Chirac est élu contre Lionel Jospin avec 52,39% des voix.

claude chirac

Le “cow-boy” avait craqué en privé peu après 20 heures, selon le récit de la photographe Bettina Rheims :

“Nous sommes tous deux au bureau, et il y a une très petite télévision.

Il se tient debout, très grand, les mains derrière le dos.

Il regarde l’écran.

bernadette chirac jacques chirac

Quand tout d’un coup, à l’écran apparaît le portrait du gagnant.

Et les larmes de Jacques Chirac ruissellent, et je prends la photo au bon moment”, raconte-t-elle à France Inter.

La photo “sublime” de cette réussite, jamais publiée à la demande de Jacques Chirac, se trouve aujourd’hui enfermée dans un coffre-fort.

Car, selon la photographe Bettina Rheims, un président “élu quelques minutes auparavant n’a pas le droit à la vulnérabilité”.