Belle et Sébastien : Que devient Mehdi El Glaoui l’acteur ?

Mehdi El Glaoui

Visage poupon et angélique de la série Belle et Sébastien dans les années 1960, Mehdi El Glaoui avait fait une nouvelle apparition au cinéma.

Mehdi El Glaoui (Belle et Sébastien) fait une nouvelle apparition au cinéma dans le film du même nom sorti en 2013 avec Félix Bossuet. Jouant le rôle d’un chasseur nommé André, c’est la dernière fois que les fans l’ont vu dans un film. Loin des projecteurs, l’acteur de 64 ans vit aujourd’hui une retraite paisible avec sa femme, l’actrice Virginie Stevenoot, sur la côte basque et au Moulin Bleu dans l’Essonne.


Interviewée par Paris Match en 2013, Virginie avait expliqué les circonstances de leur rencontre très spéciale dans un théâtre parisien. Après avoir vu l’acteur pendant une répétition, elle était littéralement tombée amoureuse de lui, mais elle pensait qu’il avait pris un râteau pitoyable.

Quand je l’ai vu, je me suis dit : “C’est pour moi”. Je suis donc allé lui parler, et j’ai pensé qu’il avait pris un râteau. Heureusement, ma commode a pu le réparer a-t-il révélé. Née dans les années 1970, la jeune femme n’avait pas connu Mehdi sous le nom de Sébastien (star de la série Belle et Sébastien réalisée par sa mère Cécile Aubry, décédée en 2010) : Belle et Sébastien ne signifiait pas grand chose pour moi, rit Virginie aujourd’hui. Je suis né en 1971, ce n’est pas ma génération.

Mehdi El Glaoui a été célèbre dès son plus jeune âge. Il a commencé sa carrière à l’âge de cinq ans dans la série télévisée Poly (également réalisée par sa mère) avant de se faire un nom dans la série Belle et Sébastien.


Il a ensuite joué dans la série Le Jeune Fabre dans les années 1970. Medhi s’est ensuite essayé au cinéma, apparaissant dans les films Catherine et compagnie (1975), Le Cousin (1997) et aussi dans la série Cap des Pins sur France 2 dans les années 2000. En 2008, il a joué au théâtre dans la pièce Un point c’est tout ! mise en scène par Laurent Baffie.

L’acteur a également réalisé trois films : Première classe (1984), Nuit bleue (1989) et Mao est mort (2008), pour lequel il a remporté le César du meilleur court métrage de fiction en 1985.

Belle et Sébastien (M6) : trois raisons de regarder cette grande aventure familiale

L’un est un petit homme de grande valeur. L’autre est un adorable petit chien que nous aimerions avoir dans le

Des montagnes impressionnantes


Cette nouvelle génération de Belle et Sébastien respecte l’environnement montagneux de la série initiale. Le film a été tourné dans la vallée de la Haute Maurienne, au cœur de la Savoie, avec ses sommets de plus de 3000 mètres de haut ! Rien d’insurmontable pour un explorateur comme Nicolas Vanier, habitué à des conditions difficiles.

Sur les traces du jeune héros et de sa compagne, le spectateur découvre des paysages splendides, tant en été qu’en hiver. Cette production familiale offre une bouffée d’air frais en pleine période de restrictions un vrai moment d’évasion qui fait du bien !

Un petit chien irrésistible

Sébastien (joué par Félix Bossuet, 7 ans, choisi parmi 2 400 enfants) dit évidemment Belle. L’héroïne du film est une montagne dans les Pyrénées. Un chien de berger blanc immaculé que nous aimerions caresser et tenir dans ses bras. En réalité, Belle est incarnée à l’écran par trois chiens différents.

Mehdi El Glaoui

Devant la caméra se trouvent Garfield, le chien vedette, et deux autres chiens qui servent de substituts. Chacun d’eux avait des personnages spécifiques pour jouer des scènes plus ou moins dynamiques ou calmes. Mais quand nous voyons un gros plan du chien, c’est toujours Garfield, dit le réalisateur. Une chose est sûre : Belle est si belle qu’elle fait craquer petits et grands.


Sacha Lemaquis

Passionné depuis mon plus jeune âge par l'écriture et la rédaction sur tous les Peoples, je suis également de nature très curieux, je m'intéresse à beaucoup d'autres sujets et surtout j'adore le sport !